banner-ombre-top
banner-ombre-left
Bâtiments de Port-au-Prince détruits lors du séisme qui a ravagé Haïti en janvier 2010 (2010). © BRGM - Jean-Marc Mompelat

Exercice de crise sismique dans la région d’Annecy (Richter 74)

23.07.2015
Le BRGM a apporté son soutien pour l’organisation et l’animation de l’exercice de crise sismique RICHTER74. Les exercices RICHTER visent l’entraînement des services gestionnaires de la crise et une forte sensibilisation des acteurs, notamment les collectivités locales, à la gestion des conséquences d’un séisme.

Outre l’entraînement des services gestionnaires de la crise, les exercices RICHTER visent une forte sensibilisation des acteurs et, en particulier, des collectivités locales à la gestion des conséquences d’un séisme. Ils contribuent également à l’élaboration et l’actualisation des dispositions spécifiques « séisme » du plan ORSEC. 

Pour ce faire, le BRGM a apporté son soutien à la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC), à l'état-major interministériel de Zone de Défense et de Sécurité Sud-Est et à la préfecture de Haute-Savoie pour l’organisation et l’animation de l’exercice RICHTER74 (intégré à l’exercice zonal MESOS2014). Le ministère de l'Intérieur a également souhaité – comme pour les précédents exercices RICHTER – bénéficier de l'expertise et de l'expérience du BRGM pour (i) la constitution de jeux de données réalistes, incluant une évaluation quantifiée des dommages et des estimations (qualitatives et globales) du nombre de victimes, (ii) l’animation haute de l’exercice, permettant d’évaluer les capacités de réaction et d’intervention lors de différentes phases de la crise (secours à personnes immédiat comme retour progressif à la normale). 

Pour le BRGM, en parallèle, cet exercice a enfin été l’occasion de tester sa capacité à appuyer les services de l’État dans la phase de gestion de crise liée à un séisme majeur, en mettant à disposition de la cellule de crise préfectorale l’expertise de son équipe spécialisée dans le risque sismique.

Dans le cadre de l’exercice, affichage communal informant la population de la conduite de manœuvres de terrain (à gauche) et opération de sauvetage-déblaiement (à droite). © DGSCGC

Dans le cadre de l’exercice, affichage communal informant la population de la conduite de manœuvres de terrain (à gauche) et opération de sauvetage-déblaiement (à droite). © DGSCGC

Contexte 

Dans le cadre de la politique d'exercice de crise de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) du ministère de l'Intérieur, un scénario départemental de crise sismique est réalisé chaque année depuis 2007, lequel a été couplé en 2014 avec un exercice zonal organisé par la zone de défense Sud-Est. 

Le BRGM intervient en appui à la DGSCGC, pour la préparation et l’animation de ces exercices « RICHTER », et est à ce titre intervenu en 2014 dans l’organisation de l’exercice cadre RICHTER74/ MESOS2014 mené les 27 et 28 juin 2014 dans les départements de la Haute-Savoie, de la Savoie, de l’Isère et de la Drôme.

Objectif

Les objectifs sont multiples :

  • Développer l’expertise du ministère de l’Intérieur pour l’organisation et l’animation des exercices RICHTER ;
  • Tester et développer la capacité d’organisation et de réaction des différents organismes impliqués dans la gestion de crise (dans la phase d’urgence ainsi que dans celle de l’accompagnement), à la suite d’un événement sismique destructeur
  • Sensibiliser les acteurs, et notamment les collectivités, à la gestion du risque sismique ;
  • Tester les outils d’information rapide sur les dommages en cas de séismes.

Programme des travaux

Dans le cadre de l’exercice RICHTER74 / MESOS2014, le BRGM est intervenu en appui à la DGSCGC pour garantir la méthodologie de montage de l’exercice, décrite dans le guide thématique « séisme » du ministère de l’Intérieur. Son travail a consisté à :

  • constituer un atlas de crise, basé sur la simulation numérique réaliste des conséquences d’un séisme de scénario ;
  • appuyer la DGSCGC, l'état-major interministériel de zone de défense et de sécurité Sud-Est et la préfecture de Haute-Savoie dans l’organisation et l’animation de l’exercice.

En parallèle, le BRGM a mobilisé plusieurs experts pour l’exercice, afin de tester les capacités de l’établissement à appuyer les services de l’État dans un contexte de gestion de crise sismique.

Résultats obtenus

Dans un premier temps, le BRGM a généré un scénario sismique en cohérence avec le contexte sismologique des départements visés par l’exercice, sur la base des données historiques de la base de données SISFRANCE (BRGM/EDF/IRSN). 

De manière à atteindre les objectifs assignés à l’exercice par les autorités, le BRGM a ainsi simulé un séisme majeur de magnitude 6.2 avec une rupture de faille localisée au nord de l’agglomération d’Annecy. Pour plus de réalisme, le relief accidenté du département tout comme les importants remplissages sédimentaires des vallées ont également été pris en compte pour leur capacité à générer des effets de site (modification des mouvements vibratoires associés au piégeage d’ondes sismiques par les formations géologiques superficielles ou par les reliefs). 

En parallèle, une analyse de premier ordre de la vulnérabilité du bâti d’habitation vis-à-vis du risque sismique a été conduite à l’échelle des quatre départements, valorisant notamment le PPR multirisque du bassin Annecien coréalisé par le BRGM et approuvé en 2008. 

À l’aide du logiciel de simulation de dommages Armagedom © du BRGM, la confrontation des scénarios sismiques et de ces enjeux vulnérables a ensuite conduit à des simulations des dommages aux biens et aux personnes à l’échelle des quatre départements. Celles-ci ont abouti aux chiffres de plus de 5 000 bâtiments d’habitation partiellement ou totalement effondrés, environ 560 victimes décédées et près de 60 000 sans-abri. Dans l’atlas de crise remis aux membres de la direction de l’animation, ces dommages aux biens et aux personnes ont été spatialisés et qualifiés sur l’ensemble du territoire visé par l’exercice.

Le BRGM est ensuite intervenu tout au long du montage de l’exercice aux côtés de la DGSCGC pour accompagner les services et les communes dans la rédaction d'un synopsis basé sur cet atlas de crise.

Scénario sismique du séisme modélisé par le BRGM pour l’exercice RICHTER74/MESOS2014. © BRGM

Scénario sismique du séisme modélisé par le BRGM pour l’exercice RICHTER74/MESOS2014. © BRGM

Pendant l’exercice qui s’est déroulé les 27 et 28 juin 2014, le BRGM s’est impliqué à différents niveaux : d’abord en prenant une part active à l’animation et à sa coordination, et également en mobilisant ses équipes pour participer à l’exercice en tant que "joueurs", avec notamment la mobilisation de son équipe spécialisée dans le risque sismique.

Partenaires

Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises (DGSCGC) du ministère de l'Intérieur.

L'État-Major Interministériel de Zone (EMIZ) de défense et de sécurité Sud-Est.

Service Interministériel de Défense et de la Protection Civile (SIDPC) de Haute-Savoie

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34