banner-ombre-top
banner-ombre-left
Un effondrement à Rouvroy-en-Santerre (Somme, France). © BRGM

Cavités souterraines : détection, suivi, prévention des risques

24.02.2014
Plus de 150 000 cavités recensées (hors mines) parsèment le sous-sol français. Le BRGM est associé à un plan national de prévention visant à limiter les risques encourus par les populations et les infrastructures.

L'État confie au BRGM l’établissement d’une base de données nationale 

D'origine naturelle (creusées par l’eau en milieu soluble), ou anthropique (marnières, tunnels…), les cavités souterraines peuvent affecter la stabilité des sols.

Afin de recenser et décrire ces vides souterrains, l’État a confié au BRGM l’établissement d’une base de données nationale, en cours de finalisation.

L’expertise du BRGM est de plusieurs ordres, depuis leur détection jusqu’à la cartographie de positionnement et d’emprise. Le BRGM travaille également à la compréhension de leur évolution dans le temps et à l’évolution du risque en fonction du contexte, notamment géologique, de leur implantation.

La banque de données nationale des cavités souterraines abandonnées en France métropolitaine (hors mines) est aujourd’hui pratiquement achevée.

Département par département, elle recense, géolocalise et décrit toutes les cavités connues, accessibles via Internet. Le BRGM, responsable de sa réalisation et de sa gestion pour le compte de l’État, gère également la base de données nationale "Mouvements de terrain" ainsi que la base de données relative à l’aléa retrait-gonflement des argiles.

Fontis ou effondrement du sol en surface causé par une cavité (Hussigny, Meurthe-et-Moselle). © BRGM

Fontis ou effondrement du sol en surface causé par une cavité (Hussigny, Meurthe-et-Moselle). © BRGM

Mise en oeuvre du Plan national pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines

Avec ses directions régionales, et grâce à leur connaissance du contexte géologique local, le BRGM est également force d’expertise et d’intervention rapide en cas de crise. L’heure est aujourd’hui à la mise en oeuvre du Plan national pour la prévention des risques liés aux effondrements de cavités souterraines (2013-2015), avec trois priorités :

  • l’émergence de stratégies locales de prévention,
  • l’information et la formation des acteurs de la prévention du risque,
  • l’amélioration du savoir et le partage des connaissances.

Dans ce cadre, le BRGM pilote directement cinq projets de recherche :

  • Deux portent sur la mise au point de méthodologies de détection par des techniques géophysiques.
  • Un autre concerne la réalisation de cartes d’aléa des cavités karstiques suivant une méthode multicritère.
  • Le BRGM est également sollicité pour mettre au point des outils d’évaluation de la vulnérabilité des bâtiments.
  • Dernier projet : le comblement des cavités. L’objectif est d’identifier les matériaux alternatifs - notamment issus du recyclage - qui, présentant de bonnes qualités mécaniques et exempts de tout risque de pollution du milieu, pourraient remplacer le béton, très coûteux à mettre en oeuvre.
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34