Carib-Coast : Réseau caribéen de prévention des risques côtiers en lien avec le changement climatique

Dans un contexte de crises cycloniques répétées et d’élévation du niveau de la mer, le projet Carib-Coast, piloté par le BRGM et intégré au programme Interreg Caraïbes, a pour objectif d’initier un réseau caribéen pour la prévention et la gestion de crise des risques littoraux en lien avec le changement climatique.
28 janvier 2019
Logo du projet Carib-Coast

Logo du projet Carib-Coast. 

© Carib-Coast 

Exposés aux épisodes cycloniques extrêmes et à la montée progressive du niveau de la mer en lien avec le changement climatique, les littoraux de la Caraïbe sont soumis à des aléas tels que l’érosion côtière et la submersion marine. 

Les risques associés concernent avant tout la sécurité des biens et des populations, mais également l’économie touristique liée au maintien des plages et le patrimoine naturel de ces milieux d’interface riches en biodiversité (mangroves, récifs coralliens, herbiers). 

Carib-Coast : Réseau caribéen de prévention des risques côtiers

Le projet Carib-Coast a pour objectif d’initier un réseau caribéen pour la prévention et la gestion de crise des risques littoraux en lien avec le changement climatique. 

Reportage diffusé sur la chaîne CaribVision le 22 janvier 2019. 

© Carib-Coast 

L'Europe et les Caraïbes s'unissent face aux risques littoraux liés au changement climatique, à travers un projet appelé « Carib-Coast ». Il a pour but de créer un réseau caribéen pour la prévention et la gestion des risques littoraux. Le projet concerne les Antilles françaises, Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, mais aussi Trinité et Tobago, la Jamaïque et Porto Rico. On en apprend plus avec ce sujet de France Caraïbes Broadcast.

Carib-coast est un projet financé par la Commission européenne qui part d'une simple observation : presque toutes les îles des Caraïbes sont soumises à des risques naturels majeurs. Il existe donc un besoin d'établir un réseau d'experts de toutes les Caraïbes qui peuvent collaborer sur la gestion littorale. Ils concernent la surveillance des phénomènes et la prévention des risques, en particulier les cyclones. Le projet Carib-Coast rassemble des experts en phénomènes climatiques et de l'atténuation des phénomènes d'érosion des côtes, grâce notamment aux écosystèmes naturels. Par exemple, en utilisant les mangroves, les récifs ou la végétation littorale pour limiter l'érosion.

Le projet Carib-Coast est important pour les îles de Trinité et Tobago et pour beaucoup d'îles caribéennes, parce que nous faisons face aux mêmes problèmes. Changement climatique, catastrophes et risques naturels... Ce projet profitera à nos îles et permettra de partager des infos entre facultés de la région.

L'institut des Affaires maritimes peut apporter à Carib-Coast tout son passé dans la recherche. Nous surveillons les côtes depuis plus de 40 ans, et détenons une mine d'informations. Pour le soutien logistique du projet, nous pouvons fournir du personnel, nous avons des équipements, une flotte de navires et nous avons la volonté d'améliorer l'état des littoraux. Pas seulement de Trinité et Tobago, mais dans toutes les Caraïbes.

La Jamaïque bénéficie de cette initiative parce que depuis de nombreuses années une grande part de nos revenus étrangers provient du tourisme. Le tourisme est capital pour notre économie. Les activités liées au tourisme influent sur nos vies. Pas qu'en Jamaïque, mais dans toutes les Caraïbes. Nous devons être capable de protéger nos régions côtières et de s'assurer de leur résilience. Chacun doit chercher à s'impliquer et à s'assurer que nos ressources

littorales puissent être protégées. Ce projet nous est donc primordial. Notre collaboration avec Interreg, ainsi qu'avec

le gouvernement français et l'UE est cruciale en cette période. On pense parfois que la barrière de la langue nous empêche de collaborer et faire du mieux possible pour identifier nos synergies. Mais ce projet va surmonter ça, et nous sommes enthousiastes d'en faire partie.

Le Mona GeoInformatics Institute en Jamaïque a établi des partenariats avec des chercheurs internationaux afin de mener des études sur les dynamiques littorales en Jamaïque et dans les Caraïbes. Nous apportons aussi notre travail de terrain. Il permet de réaliser un réseau de vidéosurveillance et de mener des études géotechniques sur des zones hauturières, ainsi que des études hydrodynamiques utilisant des équipements tels que les ADCP ou les ADV. Je pense que le partenariat avec Carib-Coast nous est très utile en termes d'équipements auxquels on a accès et des ressources à disposition pour ce projet.

Les partenaires caribéens s'engagent pleinement sur les risques côtiers. Ils pourront contribuer au réseau caribéen afin d'accroitre les connaissances et de s'assurer que les îles caribéennes trouvent des solutions ensemble pour contrer les risques côtiers et les effets du changement climatique.

Développer un réseau de suivi et des outils de gestion des risques littoraux 

Le projet Carib-Coast part du principe de l’efficacité de la mise en réseau. Il a pour ambition de mutualiser, co-construire et diffuser les démarches de surveillance, des préventions des risques côtiers et d’adaptation au changement climatique. 

Le projet englobe l’ensemble de la Caraïbe insulaire avec des focus sur les territoires partenaires que sont les Antilles françaises de Guadeloupe, Martinique et Saint-Martin aux côtés de Trinidad & Tobago, la Jamaïque et Porto-Rico. 

Il permettra notamment de se doter d’une plateforme numérique de modélisation des submersions marines, d’un réseau de suivi et de prévention de l’érosion côtière s’appuyant sur des solutions basées sur la nature et d’outils opérationnels de gestion des risques littoraux. 

Un projet intégré au programme Interreg Caraïbes 2014-2020 

Bénéficiant d’un large partenariat et piloté par le BRGM, le projet Carib-Coast est notamment soutenu par l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC) et le Centre de la Communauté Caribéenne sur le Changement Climatique (5C). 

Ce projet est cofinancé par le programme Interreg Caraïbes au titre du Fonds Européen de Développement Régional. Piloté par la région Guadeloupe qui en est l’Autorité de gestion, Interreg Caraïbes est un programme européen permettant à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique et à Saint-Martin, territoires français et européens, d’entreprendre des actions de coopération avec leurs voisins de la Grande Caraïbe, soit plus de 35 pays d’une zone qui englobe au Nord, le Mexique, jusqu’au Venezuela au Sud. 

 Comité de lancement Carib-Coast

Comité de lancement Carib-Coast, le 17 janvier 2019 en Guadeloupe. 

© BRGM