Le territoire de la commune de Cherbourg-en-Cotentin a été très marqué par différentes guerres, notamment la Seconde Guerre mondiale. De nombreuses cavités et galeries souterraines ont ainsi été creusées pour la défense passive, le stockage de matériel ou le commandement d’opérations militaires ; certaines pouvant présenter un danger pour d’éventuels enjeux en surface. Afin de permettre à la collectivité de mieux gérer et prendre en compte ce risque potentiel, le BRGM a réalisé un inventaire des galeries et souterrains présents dans le secteur et évalué les risques liés à leur vieillissement.
1 septembre 2022
Ancienne cavité militaire en partie maçonnée et prolongement d’une galerie avec roche à nu (Cherbourg-en-Cotentin, 2021). Ancienne cavité militaire en partie maçonnée et prolongement d’une galerie avec roche à nu (Cherbourg-en-Cotentin, 2021).

Ancienne cavité militaire en partie maçonnée et prolongement d’une galerie avec roche à nu (Cherbourg-en-Cotentin, 2021). 

© BRGM

Le besoin

Différentes études menées par le BRGM en 2013 et 2015 ont permis de confirmer l’existence de nombreuses cavités souterraines sur le territoire de la commune de Cherbourg-en-Cotentin. Le BRGM a ainsi proposé à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche de réaliser un recensement le plus exhaustif possible de l’ensemble des cavités (militaires ou non) présentes sur le territoire de cette commune, afin de cartographier précisément les cavités et de mener un diagnostic de stabilité pour celles pouvant représenter un danger pour des enjeux en surface. L’objectif final était non seulement de porter à connaissance l’existence de ces cavités souterraines et les risques inhérents, mais également de pouvoir préconiser d’éventuels programmes de mise en sécurité, de surveillance et de prévention.

Zone partiellement ennoyée d’un abri souterrain (Cherbourg-en-Cotentin, 2021). Zone partiellement ennoyée d’un abri souterrain (Cherbourg-en-Cotentin, 2021).

Zone partiellement ennoyée d’un abri souterrain (Cherbourg-en-Cotentin, 2021). 

© BRGM

Les résultats

Parmi les 35 cavités répertoriées suite à une recherche bibliographique et localisées lors d’investigations de surface, 9 cavités prioritaires ont été sélectionnées afin d’y mener une cartographie 3D précise de leur emprise grâce à l’utilisation du laser-mètre 3D ZEB et ensuite de réaliser un diagnostic de stabilité. A l’issue de ces travaux, l’ensemble des données relatives à la géométrie des ouvrages souterrains (contours, emprises etc.) et à leur état de stabilité (instabilités de la voûte, état de fracturation, etc.) a été bancarisé dans une base de données SIG dédiée, exploitable par les services de l’Etat.

Cette étude a notamment permis d’identifier les principales zones de danger et d’émettre les recommandations nécessaires (compléments de diagnostic, opérations de sécurisation, etc.) afin de pouvoir limiter et gérer les risques liés à chacune des cavités expertisées. Sur les 9 cavités expertisées, 7 ne représentent a priori pas de menace à court terme pour les enjeux en surface. Les deux dernières cavités ont en revanche fait l’objet d’une définition de « zone principale de danger en surface » en raison des instabilités majeures observées en souterrain. 

L’utilisation

Cette étude a permis de fournir aux services de l’Etat et/ou aux collectivités locales les informations utiles à la réalisation d’un « porter à connaissance » sur les risques liés aux cavités souterraines anthropiques abandonnées sur le territoire de la commune de Cherbourg-en-Cotentin et, le cas échéant, à mettre en œuvre les mesures correctives qui s’imposent pour assurer la sécurité des enjeux concernés.

Inspection et contrôle des cavités et galeries, Basse-Normandie Inspection et contrôle des cavités et galeries, Basse-Normandie

Nous sommes toujours très satisfaits de nos collaborations avec les équipes du BRGM, notamment parce que la transcription de leurs travaux est compréhensible et que tout un chacun peut se l'approprier. Et l’inventaire de localisation et d’identification des cavités n’échappe pas à cette règle. Ainsi, cette étude va permettre la mise en place d’une politique de surveillance et d’entretien des cavités et nous allons pouvoir accompagner la collectivité dans le cadre de son urbanisation de surface.

Lydie Marc, adjointe à la responsable Risques et soutien crise, Service expertise territoriale, Risques et sécurité, DDTM de la Manche

Les partenaires

  • Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche