De novembre 2016 à novembre 2021, le BRGM a mis en œuvre, pour Eau du Morbihan, un programme d’études scientifiques visant à mieux comprendre le fonctionnement hydrogéologique du site de la vallée de l’Aff (situé entre les communes de Beignon dans le Morbihan et Paimpont en Ille-et-Vilaine), exploité pour l’alimentation en eau potable via des prélèvements dans trois forages.
5 septembre 2022
Forage d’eau situé à côté de la station de traitement des eaux souterraines (Beignon, 2019). Forage d’eau situé à côté de la station de traitement des eaux souterraines (Beignon, 2019).

Forage d’eau situé à côté de la station de traitement des eaux souterraines (Beignon, 2019).

© BRGM - Bruno Mougin

Le besoin

Dans la vallée de l’Aff, Eau du Morbihan exploite, pour la production d'eau potable, un aquifère de socle par un champ captant. Bien que cet aquifère soit profond (120 m de profondeur), des répercussions (accentuation des assecs) sur le débit de l’Aff, le cours d'eau voisin, ont été observées, sans pouvoir quantifier ou comprendre ce phénomène. Pour répondre à cette problématique, le BRGM a mis en œuvre un programme d’études afin d'évaluer les interactions entre les ressources en eaux souterraines profondes dans le socle et les eaux de surface (et plus particulièrement le cours d'eau Aff).

Les résultats

Durant trois années, des instrumentations et analyses diverses ont été menées: inspections et mesures en forages, relevés géologiques, mesures géo-électriques, appui aux nouveaux forages (dont un forage de secours) et pompages, jaugeages en rivière, prélèvements et analyses chimiques sur plusieurs points d’eau (forages et rivière), équipement de trois stations en rivière et neuf points d’eau souterraine avec des sondes de mesures en continu. L’analyse de l’ensemble des données collectées a abouti à la découverte d'un fonctionnement hydrogéologique très particulier et inattendu en domaine de socle : des pertes du cours d’eau inhabituelles en zone de roches anciennes dites « de socle », des débits souterrains exceptionnellement élevés et un aquifère de grande capacité et pouvant être compartimenté.

Relevés géologiques sur un sommet de la vallée de l’Aff (Beignon, 2018). Relevés géologiques sur un sommet de la vallée de l’Aff (Beignon, 2018).

Le BRGM a mené une étude très complexe et ambitieuse dont les résultats obtenus nous ont donné entière satisfaction. En effet, nous avions besoin de mieux connaître le fonctionnement et la caractérisation de cet aquifère afin de trouver des solutions pour limiter l’assèchement et sécuriser notre production, notamment lors d’étiages. Je remercie donc toute l’équipe du BRGM pour la qualité du travail réalisé qui a, par ailleurs, intégré deux forages de secours que nous avions réalisés pendant le projet.

Arnaud Le Gal, hydrogéologue responsable Ressource en eau, Eau du Morbihan

L’utilisation

A l’issue de cette étude, Eau du Morbihan dispose d’éléments de connaissance qui vont lui permettre d’adapter son modèle d’exploitation et d’assurer une gestion durable des trois forages. Sous réserve d’opter à l’avenir pour l’utilisation du forage de secours, situé à côté de l’unité de production d’eau potable de La Lande (donc plus éloigné de l’Aff et déconnecté des 3 autres forages), ces modifications assureraient la distribution d’eau potable tout en préservant la ressource quantitativement et qualitativement, et en limitant l’impact de l’exploitation sur le cours d’eau.

Les partenaires

  • Eau du Morbihan
  • Agence de l’Eau Loire-Bretagne