Le projet PROMISCES, coordonné par le BRGM et financé par le programme européen "Green Deal", propose de contribuer au déploiement de l’économie circulaire en réduisant les risques associés à certains polluants industriels, notamment les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées (PFAS).
7 février 2022
Plateforme PRIME du BRGM à Orléans. Pilote plurimétrique

Plateforme PRIME du BRGM à Orléans pour la dépollution des sols et des eaux. Pilote plurimétrique.

© BRGM - Didier Depoorter

Enjeux et besoins

Le projet PROMISCES (Preventing Recalcitrant Organic Mobile Industrial chemicalS for Circular Economy in the Soil-sediment-water system) s’inscrit dans la dynamique du Pacte Vert pour l’Europe et du plan européen pour l’économie circulaire avec pour ambition de contribuer au déploiement de l’économie circulaire en le prévenant des pollutions industrielles.

Pour atteindre cet objectif global, le projet :

  • apportera des connaissances concernant la surveillance des substances et sources de polluants mobiles et persistants (PM),
  • favorisera la prévention, l'atténuation et la remédiation de ces substances dans le continuum sol-sediment-eau,
  • et co-développera avec les parties prenantes des outils méthodologiques et de stratégies réglementaires pour une gestion durable dans le cadre du Plan d'action zéro pollution de l'UE.

Une cible particulière de PROMISCES sera les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées (PFAS), un groupe de substances de plus en plus préoccupantes en termes d'accumulation dans l’environnement et qui représente une menace pour la santé humaine, la biodiversité, l’environnement et l'application de l’économie circulaire pour nos ressources naturelles.

Le projet s’intéressera à plusieurs voies de l’économie circulaire :

  • les cycles semi-fermés pour l’approvisionnement en eau potable,
  • la réutilisation des eaux usées pour l’irrigation en agriculture,
  • la valorisation des nutriments à partir des boues d’épuration,
  • la valorisation des sédiments de dragage,
  • la remédiation des sols urbains pour de nouveaux usages.

Financé par le programme européen "Green Deal" dans le cadre du domaine 8 "Environnement sans pollution et sans toxicité", le projet PROMISCES, coordonné par le BRGM, recevra une aide de 12 M€ dont 1,5 M€  pour le BRGM sur une durée de 42 mois.

    Logo du projet PROMISCES

    Logo du projet PROMISCES.

    © PROMISCES

    Résultats attendus

    PROMISCES développera des méthodes analytiques et des outils d’évaluation toxicologique adaptés aux polluants mobiles et persistants tels que les PFAS dans les eaux,les sédiments de dragage, les eaux et boues de station d’épuration.

    PROMISCES développera également des technologies innovantes, durables et économiques pour le traitement des polluants depuis les matrices tels que l’eau destinée à la consommation humaine, les eaux usées pour la réutilisation, les lixiviats de décharge, les sols contaminés et les sédiments de dragage.

    Pour cela, les sources et voies de transfert de ces polluants dans l’environnement (sol et eaux souterraines) et les eaux seront étudiés sur des cas d’études menées à différentes échelles incluant la plateforme PRIME du BRGM à Orléans. Des modélisations seront menées afin d’évaluer les impacts environnementaux et les risques à travers l’analyse des différents voies d’économie circulaire étudiées dans le projet, notamment les risques sanitaires pour l’eau potable et l’agriculture.

    Enfin, les résultats de PROMISCES seront intégrés dans un outil d’aide à la décision considérant les voies de l’économie circulaire de nos ressources. Cet outil sera développé en s’appuyant sur la demande sociétale et les besoins des parties prenantes, en tenant compte des propriétés chimiques des polluants et des techniques de prévention, mitigation et remédiation dans l’ensemble du cycle de ces composés chimiques.

    Rôle du BRGM

    Le BRGM coordonne PROMISCES et les équipes du BRGM seront particulièrement impliquées dans :

    • le développement de méthodes analytiques pour le dosage des PFAS,
    • l’étude et la modélisation des transferts de PFAS du continuum sol-zone vadose-aquifère,
    • le développement de techniques de traitement des eaux souterraines et sols pollués par les PFAS avec mise en œuvre des essais sur la plateforme PRIME,
    • le développement des outils d’aide à la décision.
    Le Pacte vert pour l’Europe est la feuille de route environnementale de la Commission européenne.

    Le Pacte vert pour l’Europe est la feuille de route environnementale de la Commission européenne.

    © Commission européenne

      Partenaires

      • BRGM, France
      • Kompetenzzentrum Wasser Berlin, Germany
      • Institut national de l'environnement industriel et des risques, France
      • Institut de Physique du Globe de Paris, France
      • QSAR Lab spolka z ograniczona odpowiedzialnoscia, Poland
      • Umweltbundesamt, Germany
      • Berliner Wasserbetriebe, Germany
      • BioDetection Systems b.v., The Netherlands
      • Fundacio EURECAT, Spain
      • COLAS Environnement, France
      • Gesellschaft für Chemische Technik und Biotechnologie e.V., Germany
      • Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu, The Netherlands
      • Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Spain
      • Stichting Deltares, The Netherlands
      • TU Wien, Austria
      • Bundesanstalt für Gewässerkunde, Germany
      • UNIVERSITA' POLITECNICA DELLE MARCHE, Italy
      • Consorci Besòs Tordera, Spain
      • HOOGHEEMRAADSCHAP VAN DELFLAND , The Netherlands
      • ESOLVE Consultoria e ingenieria medioambiental S.L., Spain
      • ACEA SPA., Italy
      • SOFIA UNIVERSITY ST KLIMENT OHRIDSKI, Bulgaria
      • SIMAM SPA, Italy
      • MicroLife Solutions, The Netherlands
      • ISB WATER sarl, France
      • Budapest Waterworks, Hungary
      • In Extenso Innovation Croissance, France