banner-ombre-top
banner-ombre-left
Vue aérienne des installations de la centrale géothermique du site de Bouillante (Bouillante, Guadeloupe, 2003). © BRGM - D. Guyenon

REFLECT : revisiter les propriétés des fluides géothermaux dans des conditions extrêmes pour optimiser l’exploitation de l’énergie géothermique du futur

06.03.2020
Le BRGM est l'un des 14 partenaires du projet REFLECT, financé par le programme Horizon 2020 - Research and Innovation Framework Programme (Grant no.: 850626). Ce projet, lancé en janvier 2020, vise à étudier les fluides géothermaux et leur réactivité chimique, lors des phases de production, afin d’anticiper les problèmes plutôt que de les traiter a posteriori.

L’exploitation et la rentabilité des ressources géothermales dépendent fortement du comportement des fluides profonds extraits, qui transfèrent la chaleur entre le sous-sol et les installations de surface des centrales géothermiques (pour la production de chaleur et d’électricité).

Lorsque les conditions de pression et de température changent, des processus chimiques ou physiques tels que les précipitations, la corrosion ou le dégazage se produisent, pouvant entraîner de graves conséquences pour l’exploitation des centrales électriques et l’économie du projet. À l’heure actuelle, les opérateurs ne disposent pas de solutions standards pour faire face à ces défis.

Vue aérienne des installations de la centrale géothermique du site de Bouillante (Bouillante, Guadeloupe, 2011). © BRGM

Vue aérienne des installations de la centrale géothermique du site de Bouillante (Bouillante, Guadeloupe, 2011). © BRGM

Objectifs du projet REFLECT et résultats attendus

Le projet H2020 REFLECT (Redefining geothermal fluid properties at extreme conditions to optimise future geothermal energy extraction) a pour objectif d’éviter les problèmes liés à la chimie des fluides plutôt que de les traiter. Cela nécessite des prédictions précises et donc, une connaissance approfondie des propriétés physiques et chimiques des fluides tout le long de la boucle géothermique.

Ces propriétés sont souvent mal définies, car l’échantillonnage in situ ainsi que les mesures dans des conditions extrêmes de température et de pression sont encore difficilement réalisables, à ce jour. En conséquence, il existe d’importantes incertitudes dans les prévisions des modèles numériques. C’est pourquoi de nouvelles données dans des domaines critiques seront recueillies au cours de ce projet et serviront de données d’entrée pour améliorer les modèles numériques. Plusieurs sites en exploitation seront étudiés, dont le site de Bouillante, en Guadeloupe. 

Rôle du BRGM dans le projet REFLECT

Le BRGM est impliqué dans l’ensemble des tâches techniques du projet, mais plus particulièrement sur la modélisation du comportement du fluide dans la boucle géothermale, tâche dans laquelle il est leader. Au cours du projet, le BRGM travaillera en étroite collaboration avec l’ensemble des organismes et instituts en charge des mesures, que ce soit sur site ou en laboratoire.

Les travaux porteront notamment sur la mise au point de lois cinétiques pour la précipitation des minéraux, sur la solubilité des gaz et sur le calcul des propriétés des saumures exploitées telles que la densité ou la capacité calorifique. Le BRGM participera également à l’établissement d’un atlas européen des fluides géothermaux.

POUR ALLER PLUS LOIN

Visiter le site web du projet

Suivre le projet sur LinkedIn

Suivre le projet sur Twitter

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34