logoprin

PHOEBUS : Profondeur des entités hydrogéologiques et évaluation des contraintes à l’infiltration des eaux pluviales urbaines sur le territoire de Rennes Métropole

30.10.2019
Cette étude a permis de réaliser une cartographie des zones favorables et défavorables à l’infiltration des eaux pluviales, sur le territoire de Rennes Métropole, à partir d’une analyse multicritères. Les résultats de ces travaux ont été intégrés dans le règlement des eaux pluviales du PLU intercommunal de la métropole.

Carte du potentiel d’infiltration des eaux pluviales de Rennes Métropole.  © BRGM

Le besoin

Dans le cadre de la réalisation de son PLU Intercommunal, Rennes Métropole souhaitait établir un règlement de gestion des eaux pluviales intégrant une cartographie des parcelles à infiltration obligatoire. La réalisation de ce document nécessitant des compétences spécifiques en hydrogéologie, géologie et pédologie, la collectivité a sollicité le BRGM pour réaliser cette cartographie.

Les résultats

La méthode mise au point nécessite de disposer de données permettant de caractériser spatialement : l’épaisseur de la zone non saturée, la géomorphologie, la nature, la perméabilité et l’hydromorphie des sols. Rennes Métropole ne disposant d’aucune carte piézométrique sur son territoire, le BRGM a procédé à la réalisation d’une campagne de mesures en période de hautes eaux souterraines (mars 2018), à raison d’un point tous les km², soit 700 points de mesure. En outre, en raison du manque de données sur la perméabilité des sols, il a été nécessaire d’utiliser d’autres paramètres permettant d’évaluer et de spatialiser ce paramètre.

Une analyse multicritères a ensuite été réalisée sur 13 000 unités fonctionnelles (entités géographiques destinées à supporter une information homogène), créées dans le cadre du projet. La carte finale ainsi produite caractérise le potentiel d’infltration du milieu naturel. Les résultats obtenus montrent que 67 % du territoire de Rennes Métropole sont classés en infiltration obligatoire, à l’échelle des unités fonctionnelles.

Afin de compléter l’analyse, le BRGM a également fourni à Rennes Métropole l’ensemble des couches SIG permettant de décrire les contraintes règlementaires et naturelles à l’infiltration.

L’utilisation

La carte du potentiel naturel à l’infiltration des eaux pluviales a été traduite en carte règlementaire à l’échelle parcellaire. Cette carte indique les parcelles où l’infiltration devient obligatoire dans le cadre du PLU intercommunal. D’autres paramètres s’ajouteront à cette carte afin non seulement de tenir compte d’autres contraintes locales, mais également de manière à permettre de moduler l’obligation d’infiltrer.

Ils en parlent

« Le travail du BRGM a été très utile pour définir la carte des zones favorables et défavorables à l’infiltration des eaux pluviales sur les 43 communes de Rennes Métropole. Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, Rennes Métropole a dû réfléchir à la façon d’intégrer ces résultats dans le règlement sur les eaux pluviales du PLUi. Un travail collaboratif a permis d’orienter les méthodes de travail et la forme des rendus. Aujourd’hui, la carte finale est intégrée au PLUi, qui sera approuvé fin 2019. »
Alain Prenveille, Rennes Métropole, Direction des Espaces Publics et des Infrastructures, Chef de Service de la Maitrise d'Œuvre.

Rennes Métropole. © Rennes Métropole

Les partenaires

  • Rennes Métropole
  • Agence de l’Eau Loire-Bretagne

RAPPORTS PUBLICS

Profondeur des entités hydrogéologiques et évalutation des contraintes à l'infiltration des eaux pluviales ubraines sur le territoire de Rennes Métropole