Water for Tomorrow : travailler ensemble pour créer et tester des solutions innovantes de gestion de l’eau

Comment agir collectivement face aux risques de sécheresse ? Le projet européen Water for Tomorrow vise à améliorer la gestion de l'eau en Angleterre et en France.
17 août 2021
Logo INTERREG VA France (Channel) England

Logo INTERREG VA France (Channel) England.

© INTERREG

Enjeux et besoins

Water for Tomorrow est un partenariat transfrontalier de 5 structures en Angleterre et en France. Le projet développera et testera des outils innovants de gestion de l’eau et des processus de développement de nouvelles règles de gestion. Ceux-ci permettront une gestion plus réactive à court terme des épisodes de sécheresse, et une meilleure planification des investissements et de la gestion de l’eau à long terme pour les territoires.

Ce projet à hauteur de 4 millions d’euros est financé par le programme européen INTERREG VA France (Channel) England, qui a engagé 2,8 millions d'euros par l’intermédiaire du Fonds européen de développement. Le projet se poursuivra jusqu’en mars 2023.

Bannière Water for Tomorrow.

Bannière Water for Tomorrow.

© Water for Tomorrow

Résultats attendus

Les réalisations attendues sont les suivantes :

  • Nouvelles méthodes de collecte de données, modèles hydro-économiques et nouveaux logiciels pour améliorer l’allocation de l’eau et l’alerte rapide en cas de pénurie d’eau ;
  • Collaboration multisectorielle qui soutient l’adoption et le déploiement de ces systèmes et l’utilisation de technologies intelligentes dans la gestion des ressources en eau dans l’espace FMA.

5 sites pilotes ont été définis, dont trois en Angleterre et deux en France :

  • Sud Finistère, France
  • CABBALR, France
  • Broadland Rivers, Angleterre
  • Cam Ely Ouse, Angleterre
  • East Suffolk, Angleterre

Rôle du BRGM

Le BRGM Bretagne possède une expertise et des compétences pointues dans le domaine de la connaissance et la gestion des eaux souterraines et des autres compartiments hydrauliques associés. Le pôle "Nouvelles ressources en eau et Economie" de Montpellier, très impliqué dans le projet Water for Tomorrow, permet de développer des approches économiques appropriées pour répondre aux nouveaux besoins de gestion intégrée de l’eau et plus généralement de l’environnement et des géo-ressources.

Chaos granitique, Finistère

Site pilote "Sud Finistère"

Ce territoire cumule plusieurs activités consommatrices d’eau potable : élevage, industrie, tourisme croissant et démographie influencée par la littoralisation.

Water for Tomorrow - site pilote du Sud Finistère : sécuriser l'alimentation en eau potable

Comment agir collectivement face au manque d'eau ? Le projet européen Water for Tomorrow vise à améliorer la gestion de l'eau en Angleterre et en France. Le Sud Finistère est l'un des 5 sites pilotes du projet.

© BRGM

Le Syndicat Mixte de l’Aulne (SMA) intervient dans la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable (AEP) du quart sud-ouest du Finistère. Son territoire d’action de 1300km² regroupe 5 EPCI qui rassemblent près de 180 000 usagers, et s’étendra prochainement à un 6ème EPCI. Chacun de ces territoires dispose de ressources propres et fait appel au SMA, selon les cas, en alimentation permanente ou en sécurisation ponctuelle.

Ce territoire cumule plusieurs activités consommatrices d’eau potable : élevage, industrie, tourisme croissant et démographie influencée par la littoralisation. Ces besoins croissants sont confrontés à une diminution de la disponibilité des ressources (étiages, pollutions diffuses…), et il est possible que les réseaux AEP ne permettent pas de satisfaire tous les besoins à un horizon temporel plus ou moins proche.

La multitude des points de prélèvements et le rôle de sécurisation collective du SMA justifient de réfléchir à la gestion durable des ressources de façon globale sur le territoire dans son ensemble, pour plus d’efficacité.

Vue des champs, Picardie

Site pilote "CABBALR"

La Communauté d'agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane (CABBALR) cherche à mieux prédire l’évolution future des ressources et besoins en eau pour les intégrer dans sa stratégie de développement du territoire.

L’eau n’a historiquement pas été une préoccupation majeure sur le territoire de la CABBALR, du fait de l’abondance d’une ressource souterraine et d’une pluralité des autorités organisatrice de l’eau sur son territoire : la nappe de la Craie.

Néanmoins, les sécheresses de 2017 à 2019 ont conduit à une baisse des niveaux piézométriques, qui pourrait se pérenniser avec les changements climatiques. Parallèlement, les usages sont en cours d’évolution : augmentation de la demande en eau agricole, expansion des zones industrielles, développement de l’urbanisation.

La CABBALR cherche donc à mieux prédire l’évolution future des ressources et besoins en eau pour les intégrer dans sa stratégie de développement du territoire et mieux se préparer aux situations de crise.