SECURe : définir de bonnes pratiques en matière de stockage géologique de CO2

Le projet H2020 SECURe (Subsurface Evaluation of CCS and Unconventional Risks) a démarré le 1er juin 2018. Le BRGM pilote la composante 2 : données environnementales de référence et stratégies de surveillance.
27 juillet 2018

Le projet SECURe vise à recueillir des données scientifiques et impartiales concernant l'atténuation des risques et la surveillance à des fins de protection de l'environnement à l'appui du développement du potentiel géoénergétique du sous-sol. Les livrables du projet SECURe comprennent notamment des recommandations de meilleures pratiques pour la production non-conventionnelle d'hydrocarbures et le stockage géologique de CO2.

Recherches expérimentales sur la surveillance des risques environnementaux

Le projet vise à développer des stratégies de surveillance et d'atténuation des risques sur le cycle complet des projets en géoénergies, en évaluant les aléas potentiels et la surveillance des risques environnementaux qui en découlent. Cet objectif se réalisera grâce à un programme de recherche expérimentale et de développement technologique de pointe adossé à des démonstrateurs pilotes en entreprise et dans des centres de recherche, visant la formulation de meilleures pratiques.  Les attentes des parties prenantes sont prises en compte tout au long du programme, de la conception des stratégies de surveillance et d'atténuation au développement de stratégies de communication pour favoriser une bonne compréhension des impacts potentiels.

Impacts du captage et stockage du CO2 et de l'exploitation de gaz de schiste 

Impacts du captage et stockage du CO2 et de l'exploitation de gaz de schiste.

© BRGM - Wolfram Klopmann

Un projet transeuropéen

Le partenariat SECURe regroupe des organismes de recherche et des grandes entreprises implantés dans des pays accueillant des industries CSC (captage et stockage du CO2) et gaz de schiste aux différents stades opérationnels (de l'octroi de permis à la fermeture de site). Sont prévus un partenariat international durable avec des groupes hors Europe, l'accès depuis l'international aux sites d'études, la mise en lien des projets et le renforcement des capacités collectives par des échanges de personnels scientifiques.

SECURe mettra en place :

  1. Un réseau de sites expérimentaux et industriels sur le terrain permettant de tester des technologies innovantes et de transférer des connaissances entre secteurs ;
  2. Une plateforme de coopération internationale ;
  3. Des meilleures pratiques éprouvées, impartiales et indépendantes pour l'établissement de données de référence, la surveillance, l'atténuation et la prévention des risques, le tout encadré par un dispositif d'évaluation des risques ;
  4. Des modèles et guides de bonnes pratiques engageant les parties prenantes et citoyens dans un système de surveillance participative ;
  5. Un programme de formation continue diplômante pour les chercheurs et étudiants.