ION4RAW : un procédé de ionométallurgie pour améliorer l’extraction de matières premières de sources primaires

Le BRGM est l'un des 13 partenaires du projet ION4RAW financé par le programme-cadre de recherche et d'innovation Horizon 2020, dans le cadre de la subvention n° 815748. Le projet a débuté en juin 2019, pour une durée de 4 ans.
22 mars 2021
Logo du projet H2020 ION4RAW H2020

Logo du projet H2020 ION4RAW H2020.

© ION4RAW

Enjeux et besoins

La disponibilité à long terme des ressources minérales est essentielle au maintien de la société humaine, de l'activité technologique et économique, ainsi qu’à la gestion des impacts environnementaux anthropiques. En ce qui concerne la disponibilité des métaux obtenus principalement ou totalement en tant que sous-produits, il est souvent impossible de l’adapter à l’évolution rapide des tendances de consommation et, par conséquent, leur prix peut connaître de fortes fluctuations.

En outre, pour de nombreux sous-produits, il n'existe pas d'estimations fiables des réserves de minerais ni de technologies rentables pour les extraire sans affecter la production des principales matières premières. Pour sécuriser l'approvisionnement, il est donc nécessaire d'identifier et de développer des ressources indigènes.

Résultats attendus

Le projet Ion4Raw a pour objectif de mettre au point un procédé ionométallurgique innovant et durable pour récupérer efficacement, en termes de ressources et de coûts, le métal principal du minerai ainsi que les principaux sous-produits de sources primaires, c'est-à-dire les minerais et les concentrés, en suivant l’ensemble de la chaine de valeur.

Ce procédé est basé sur l'utilisation de solvants eutectiques profonds (DES) innovants, inoffensifs pour l'environnement et biodégradables, et d’une méthode électrochimique avancée pour la récupération des métaux en une seule étape.

Parmi les métaux à récupérer en tant que sous-produits figurent ceux du groupe Cu-Ag-Au – tellure (Te), sélénium (Se), rhénium (Re) et molybdène (Mo) – ainsi que des matières premières critiques telles que le bismuth (Bi), le germanium (Ge), l'indium (In), le cobalt (Co), le platine (Pt) et l'antimoine (Sb). Le procédé permettrait également de récupérer les métaux principaux [or (Au), argent (Ag) et cuivre (Cu)], des sources primaires.

Le processus de développement du projet sera étayé par la cartographie et l'évaluation du potentiel des sous-produits en Europe. Les résultats conduiront à une augmentation significative des sous-produits métalliques disponibles pour l'UE, ce qui devrait lui permettre de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations et de renforcer sa compétitivité, tout en limitant l'impact environnemental des opérations de traitement des minerais par rapport aux méthodes classiques d’hydro- et de pyrométallurgie.

Rôle du BRGM

Le BRGM est responsable du lot « Évaluation du potentiel des sous-produits » dont les principaux objectifs sont les suivants :

  • compiler les données géologiques et les données analytiques historiques antérieures sur les gisements de minerai retenus pour tester le procédé ionométallurgique dans le cadre du projet Ion4Raw ;
  • prélever des échantillons de minerais primaires et les préparer à l'étude de caractérisation ;
  • mesurer la teneur en sous-produits des minerais primaires étudiés et identifier les espèces minérales ;
  • évaluer la quantité des sous-produits et leur disponibilité métallurgique.

Partenaires

  • IDENER : OPTIMIZACION ORIENTADA A LA SOSTENIBILIDAD SL (ES)
  • BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES (FR)
  • Scotgold Resources (UK)
  • Cumbres Exploraciones S.A.C. (PE)
  • WARDELL ARMSTRONG LLP (UK)
  • FUNDACION TECNALIA RESEARCH & INNOVATION (ES)
  • SINTEF AS (NO)
  • TECHNISCHE UNIVERSITAET BERGAKADEMIE FREIBERG (DE)
  • HELMHOLTZ-ZENTRUM DRESDEN-ROSSENDORF EV (DE)
  • L'UREDERRA, FUNDACION PARA EL DESARROLLO TECNOLOGICO Y SOCIAL (ES)
  • LGI CONSULTING SARL (FR)
  • RINA CONSULTING - CENTRO SVILUPPO MATERIALI SPA (Italie)
  • PNO INNOVATION (BE)
Localisation des zones les plus favorables pour les dépôts épithermiques en Europe avec un potentiel statistique plus élevé d'enrichissement en Sb, Bi, Te, Ge, Se et In

Localisation des zones les plus favorables pour les dépôts épithermiques en Europe avec un potentiel statistique plus élevé d'enrichissement en Sb, Bi, Te, Ge, Se et In (carte de densité du noyau).

© BRGM - Blandine Gourcerol