D2GRIDS : déployer de nouvelles boucles énergétiques locales de 5e génération dans le Nord-Ouest de l’Europe

D2GRIDS est l’acronyme de "demand-driven grids". Le BRGM est partenaire de ce projet Interreg Europe du Nord-Ouest (NWE), coordonné par Mijnwater Ltd., qui vise à développer les réseaux urbains de chaleur et de froid de 5e génération (5G DHC) en Europe.
16 mars 2021

Découvrez les réseaux de chaleur et de froid 5e génération - 5GDHC

Connaissez-vous la 5e génération des réseaux de chaleur et de froid ? Cette vidéo est l'occasion de comprendre le fonctionnement et les potentialités de ce nouveau système. De l'utilisation des énergies renouvelables au recyclage des différentes sources de chaleur, la 5GDHC participe à rendre nos villes plus durables. Le projet D2Grids vise à déployer ces nouvelles boucles énergétiques locales de 5e génération dans le Nord-Ouest de l’Europe.

© D2Grids

Logo du projet D2Grids

Logo du projet D2Grids. 

© D2Grids 

Contexte 

Le réseau urbain de chaleur et de froid de 5e génération (5G DHC) a d’abord été développé à Heerlen (Pays-Bas) par Mijnwater Ltd. Contrairement au chauffage urbain traditionnel, il s’agit d’un réseau thermique intelligent s’appuyant sur une boucle locale de type basse température. Une production énergétique décentralisée, grâce à des pompes à chaleur situées chez l’utilisateur, permet l’échange d’énergie sur le réseau, où les flux sont induits par la demande. Ce concept permet la récupération à grande échelle de la chaleur émise par les centres de données, les supermarchés, l'industrie, etc. 

D2GRIDS est l’acronyme de "demand-driven grids". C’est un projet Interreg Europe du Nord-Ouest (NWE) qui s’étale sur 3 ans (2018-2022). Mijnwater Ltd., basé aux Pays-Bas, en assure la coordination avec 11 autres partenaires principaux et 7 partenaires secondaires. Cinq sites pilotes situés à Paris-Saclay (France), Bochum (Allemagne), Brunssum (Pays-Bas), Glasgow et Nottingham (Royaume-Uni) développeront des réseaux 5G DHC. 

Objectifs du projet 

Le projet D2GRIDS vise à développer les réseaux urbains de chaleur et de froid de 5e génération (5G DHC) en Europe. Cela permettra d’anticiper les besoins ou gisements de chaleur fatale, de froid ou d’électricité renouvelable à proximité. 

Ce projet permettra également de préparer des développements similaires à Parkstad Limburg, dans le Nord-Est de la France, en Flandre, dans la région de la Ruhr, en Écosse et dans les Midlands de l’Est (Royaume-Uni). Des programmes d’enseignement et de formation dédiés seront mis en place par Open University, partenaire du projet, apportant une expertise en matière d’apprentissage postuniversitaire et numérique. 

Le déploiement de cette technologie - stimulé par la coopération transnationale - permet au consortium de susciter l'intérêt du secteur pour le développement des bons outils tout en réduisant les coûts de 10 à 20%. 

Réalisation d’un champ de 13 forages géothermiques de 100 m de profondeur sur la plate-forme Géothermie du BRGM

Réalisation d’un champ de 13 forages géothermiques de 100 m de profondeur sur la plate-forme Géothermie du BRGM (Orléans, 2018). 

© BRGM-Ademe - Didier Depoorter 

Rôle du BRGM 

Le BRGM travaillera en collaboration avec VITO et MW sur la définition d’un modèle technologique générique définissant les caractéristiques du système 5GDHC en apportant notamment son expertise technique sur la composante "sous-sol" du système. 

Le BRGM apportera notamment son appui technique au site pilote français (doublets géothermiques de Paris-Saclay) et évaluera la capacité de stockage de chaleur. Il participera au groupe d’experts composé de VITO, GF, des hôtes pilotes en veillant à ce que les sites pilotes adaptent correctement leur pilote au modèle 5GDHC générique. 

Le BRGM a également un rôle clé dans le déploiement futur de ce type de projet dans le Nord-Est de la France en contribuant à des études de faisabilité pour soutenir et déployer le système 5GDHC ainsi qu’aux études d’évaluation pour tirer des recommandations pour les politiques nationales et européennes. 

Résultats attendus 

Plusieurs résultats sont attendus au nombre desquels : 

  • Des études stratégiques, de faisabilité pour soutenir et déployer l’approche ; 
  • Des programmes de formation à destination des professionnels et de potentiels maîtres d’ouvrages ; 
  • La construction d’une communauté d’experts transnationale via une plateforme d’échange. Cela permettra de tirer des retours d’expérience des projets et consolider un catalogue des meilleures technologies disponibles ; 
  • Une analyse du potentiel d’approche de "Smart Contracting", notamment basée sur la blockchain. Elle servira ainsi à créer une plus grande confiance entre acteurs. Elle permettra de faciliter également la mise en œuvre de places de marché locales d’échange d’énergie sur ces boucles énergétiques. 

Partenaires du projet 

Allemagne 

  • FUW 
  • Stadtwerke Bochum Holding 
  • GeothermieZentrum Bochum 

France 

  • BRGM 
  • GreenFlex 
  • Construction 21 
  • EPA Paris-Saclay 

Royaume-Uni 

  • Asper Investment Management (ASPER) 
  • Clyde Gateway Developments (CG) 
  • Nottingham City Council 
  • Nordic Heat 
  • Coal Authority 

Pays-Bas 

  • Mijnwater B.V. 
  • Open Universiteit 
  • Stroomversnelling 
  • Parkstad Limburg 

Luxembourg 

  • ECOTRANSFAIRE 
  • Energiepark Réiden 

Belgique 

  • Vlaamse Instelling voor Technologisch Onderzoek (VITO)