Référentiel géologique de la France : tutoriels du démonstrateur Vosges-Fossé rhénan

Le démonstrateur Vosges-Fossé rhénan a été réalisé dans le cadre du Référentiel Géologique de la France (RGF). Prolongement de la carte géologique de la France, le RGF vise à fournir une information géologique 3D, numérique, homogène et cohérente sur l’ensemble du territoire national. Plusieurs tutoriels présentent le fonctionnement du démonstrateur.
12 septembre 2016

Les produits du Référentiel Géologique de la France

Présentation générale des prototypes de produits issus du démonstrateur Vosges-Fossé rhénan réalisé dans le cadre du Référentiel Géologique de la France (RGF). 

© BRGM 

Le SIG-RGF-Démo est une application qui se présente sous la forme d'une interface cartographique classiquement rencontrée sur Internet. Avec une barre de menu en haut de l'écran, composée de différents onglets, dont les icônes aident à l'identification des différentes fonctionnalités. 

Une icône donnant accès à un outil de recherche de toutes les données RGF, une icône pour permettre l'extraction des données depuis la base de données RGF, une autre pour accéder à la documentation en rapport avec le chantier régional traité, une icône pour accéder à la documentation en rapport avec l'application en cours des démonstrations, une autre pour l'accès au lexique du chantier et, enfin, une boîte à outils permettant de se localiser, de dessiner ou encore de mesurer des distances. 

En complément, la possibilité d'imprimer ce que vous voyez à l'écran, le gestionnaire de couches et, enfin, la légende, ouverte ici, à droite de l'écran. 

En bas, à droite, la localisation cartographique à une échelle plus petite de la zone, que nous observons actuellement. Cette zone est centrée sur le massif des Vosges à l'ouest et le fossé rhénan à l'est. 

En haut, à gauche, les outils de navigation permettant de zoomer, dézoomer, se déplacer et changer de fond de carte. 

Revenons au contenu des lexiques RGF. Ces lexiques regroupent toutes les informations et codifications, à partir desquelles ont été retraitées les données qui vous sont présentées, le lexique des unités lithostratigraphiques, celui des structures, des lithologies, des événements génétiques et géodynamiques, les horizons pointés à partir des propriétés sismiques, des faciès, surfaces isochrones et cycles définis à partir de la stratigraphie séquentielle. 

Le lexique des unités lithostratigraphiques répertorie toutes les informations géologiques existantes dans les zones étudiées en surface, mais aussi en profondeur. Elles sont hiérarchisées selon la convention stratigraphique internationale, supergroupe, groupe, formation, membre avec leur nom, code et âge. Le même principe est appliqué au lexique des structures géologiques. 

Cartes lithostratigraphiques

Cartes lithostratigraphiques du démonstrateur Vosges-Fossé rhénan réalisé dans le cadre du Référentiel Géologique de la France (RGF). 

© BRGM 

L'accès à la carte RGF est disponible à partir du gestionnaire de couches en tant que carte lithostratigraphique. Cette carte se décompose en plusieurs niveaux de couches SIG, éléments linéaires structuraux, limites d'unités et unités lithostratigraphiques. Et cela pour chaque niveau de hiérarchisation, supergroupe, groupe, formation et membre. 

Lorsque l'on coche la case "carte lithostratigraphique", celle-ci s'affiche avec sa légende à l'échelle de la totalité de l'emprise. C'est la carte des regroupements en supergroupes qui apparaît. Lorsqu'on zoome sur la zone plus précise, la cartographie se recharge automatiquement à un niveau hiérarchique des unités lithostratigraphiques. Ce changement d'échelle est rendu visible sur la carte, mais aussi dans le gestionnaire de couches avec, d'une part, l'affichage en caractères gras des couches visibles et une mise à jour automatique de la légende. 

La recherche de la localité peut se faire également en indiquant le nom de celle-ci dans le moteur de recherche en haut, à droite. Centrée sur cette localité, la carte se met à jour automatiquement à une échelle toujours plus fine permettant de différencier les unités lithostratigraphiques à un niveau hiérarchique de la formation et du membre. La légende, elle aussi, se met à jour. 

En cliquant sur un polygone de la carte, s'affichent diverses informations au sujet de l'unité lithostratigraphique à laquelle ce polygone se rapporte. Ici, le code RGF de l'unité, son niveau hiérarchique, son nom, sa notation, son âge l'auteur, la date de création de cette unité et bien d'autres informations en métadonnées. 

Notez que la légende de la carte s'est mise à jour depuis le changement d'échelle et qu'il suffit d'agrandir la fenêtre pour voir apparaître les caissons de toutes les unités lithostratigraphiques visibles sur la carte. 

La carte lithostratigraphique peut également être interrogée par l'intermédiaire de l'outil de recherche des données RGF en sélectionnant dans le menu déroulant "données carte lithostratigraphique". Une fenêtre permettant de préciser des requêtes spécifiques ou personnalisées s'ouvre. On y retrouve la liste des couches SIG liées à la carte lithostratigraphique et différents modes de sélection. 

J'utilise le mode de sélection cartographique rectangulaire pour sélectionner l'information liée à l'unité lithostratigraphique ici sélectionnée. La cartographie se met automatiquement à jour pour afficher tous les polygones contenant cette unité lithostratigraphique, des informations de métadonnées et un tableau de sélection. Les polygones sélectionnés sont visibles en surbrillance sur la carte. 

Il est possible de revenir à l'affichage précédent en cliquant sur l'outil de navigation. Comme ceci. À partir du tableau de sélection, il est possible de voir les informations en relation avec cette unité lithostratigraphique, le lexique des unités, les métadonnées du groupe auquel appartiennent cette unité, le code RGF, son niveau hiérarchique, son nom, sa notation, son âge, l'auteur, etc. Mais aussi des données du supergroupe auquel appartiennent cette unité, le code RGF, son niveau hiérarchique, son nom, sa notation, son âge, l'auteur, etc. Je peux effacer ma sélection spécifique pour en réaliser une autre. 

Cette fois, je cherche à faire une requête sur les éléments structuraux de la carte, comme, par exemple, une faille ou un chevauchement. Je peux faire cette requête sur le nom d'un élément et retrouver ce nom parmi les structures identifiées dans le cadre du RGF. Comme, par exemple, la faille vosgienne. 

Une fois la recherche lancée, la cartographie se met automatiquement à jour pour afficher toutes les polylignes reconnues comme appartenant à la faille vosgienne ainsi que les informations de métadonnées et un tableau de sélection. Pour plus de visibilité, je peux réduire et fermer les fenêtres de données ainsi que le gestionnaire de couches. Vous noterez que les polylignes identifiées comme appartenant à la faille vosgienne sont visibles en surbrillance et sur la totalité de la zone traitée. 

Je vais maintenant zoomer sur une zone spécifique pour observer la carte de plus près. On voit apparaître, toujours en surbrillance, la faille vosgienne avec un fond de carte RGF de résolution géologique plus détaillée. 

De la même manière que précédemment, je peux remonter aux informations liées à cette faille par l'intermédiaire du tableau de sélection. Je peux ainsi accéder directement au lexique des structures pour interroger les métadonnées, son nom, style de déformation, son type, son orientation globale, etc. 

Une fois ma requête terminée, je peux fermer toutes les fenêtres et effacer ma recherche. 

Données géologiques de terrain

Données géologiques de terrain du démonstrateur Vosges-Fossé rhénan réalisé dans le cadre du Référentiel Géologique de la France (RGF). 

© BRGM 

Les données ponctuelles concernent essentiellement les données associées à des observations géologiques liées à un affleurement. Dans le SIG-RGF-Démo, ces observations se décomposent en plusieurs couches. Observations, mesures structurales, analyses. 

Les couches "observations" vont regrouper toutes les informations liées aux descriptions des affleurements visités, des échantillons récoltés, des lames minces réalisées et des photographies. L'essentiel des affleurements intégrés dans le SIG repose sur le massif des Vosges d'après les travaux de 2 thésards de l'Université de Strasbourg et du BRGM. Je choisis d'aller consulter les informations liées à l'affleurement EV241. Le tableau de métadonnées s'ouvre, indiquant les informations existantes au sujet de cet affleurement. Comme, par exemple, des mesures structurales, le prélèvement d'échantillons, la réalisation de lames minces, la prise de vue de l'objet étudié, l'auteur, sur quelle unité lithostratigraphique se trouve cet affleurement ainsi que ses coordonnées GPS. 

Les affleurements peuvent également être interrogés par l'intermédiaire de l'outil de recherche des données RGF en sélectionnant dans le menu déroulant "données d'observations". Une fenêtre permettant de préciser des requêtes spécifiques s'ouvre. On y retrouve différents modes d'interrogation de la donnée. 

J'utilise le mode de sélection cartographique rectangulaire pour consulter l'information liée aux affleurements choisis. L'image se recentre sur la position de l'affleurement sélectionné et un tableau de sélection s'ouvre. Ce tableau permet d'avoir accès aux métadonnées de l'affleurement, mais aussi à son contenu, comme précédemment présenté dans le gestionnaire de couches. Allons, par exemple, consulter les échantillons liés à cet affleurement. Le tableau indique qu'ils sont au nombre de 2 échantillons récoltés par un thésard de l'Université de Strasbourg. 

La couche "formation" va regrouper toutes les informations liées aux descriptions. Voyons, maintenant, s'il est possible de voir des photos de cet affleurement. L'auteur a mis à disposition 5 photos, qu'il est possible de visualiser. L'auteur y a-t-il fait des mesures structurales sur ce site ? Eh bien, oui. Une mesure de foliation a pu être réalisée. Après avoir effacé toutes les sélections de la précédente recherche, je sélectionne cette couche à partir du gestionnaire. Des symboles de mesures de plan et de linéation s'affichent sur la carte. 

Dans la fenêtre de recherche de données d'observations restée ouverte, on cherche à consulter un certain nombre de mesures accessibles sur la couche "mesures de l'étage". Puis, à l'aide de l'outil de sélection rectangulaire, on sélectionne les données utiles. Le tableau de sélection s'ouvre, donnant accès aux mesures de plans sélectionnés. Toutes sont caractérisées comme étant des mesures de schistosité de type S1 et associées à un événement géodynamique commun. Les données de schistosité pourront être exportées sous différents formats ou bien encore imprimées. L'identification de l'événement géodynamique commun à ces mesures est possible en cliquant sur l'accès du tableau relationnel des schistosités. 

Puis, en cliquant sur "lexique des événements géodynamiques RGF." Un tableau décrivant l'événement s'ouvre notifiant le code RGF de l'événement. Celui-ci est connu comme étant d'âge Viséen, dont la schistosité résulterait d'un processus compressif de direction nord-sud dans la croûte supérieure. Le travail de synthèse permettant d'associer ces mesures à cet événement géodynamique a été réalisé par les auteurs indiqués dans cette colonne. Après avoir supprimé les éléments de la sélection précédente, intéressons-nous aux données de type lames minces. Cette requête est réalisée ici, sur une zone prédéfinie, pour s'intéresser à la lame mince notée ME3. 

Dans la fenêtre de recherche de données d'observations restée ouverte, on sélectionne la couche "lame mince" à l'aide de l'outil de sélection rectangulaire. Un tableau s'ouvre, donnant accès aux éléments liés à cette lame mince, comme, par exemple, des scans de lame permettant de visualiser la lame et les travaux réalisés sur celle-ci. Ou encore le tableau de résultats d'analyses chimiques associées à cette lame, qu'il est possible d'exporter ou d'imprimer.