Très utilisées en France, les nappes d’eau souterraine dépendent de recharges cycliques. Pour pallier le manque d’eau en saison sèche, la recharge dirigée des nappes phréatiques par l’homme peut représenter dans certains territoires un complément utile à leur recharge naturelle par les eaux de pluie.
14 juin 2022
Niveaux des nappes d'eau souterraine au 1er juin 2022.

Niveaux des nappes d'eau souterraine au 1er juin 2022.

© BRGM

Très utilisées en France, les nappes d’eau souterraine dépendent de recharges cycliques. Quand les pluies efficaces viennent à manquer, alors que la pression des prélèvements reste élevée, des arrêtés préventifs de restriction d’usage peuvent être pris par les autorités. Pour pallier le manque d’eau en saison sèche, une solution peut consister à rediriger une partie des eaux de surface vers les roches-réservoirs du sous-sol pour un usage différé. Cette pratique nécessite une bonne connaissance hydrogéologique et une analyse des coûts et bénéfices socio-économiques.

Nappes : une situation problématique dans plusieurs régions

Alors que la France entre dans l’été, la situation des nappes exploitées se révèle hétérogène selon les régions. Dans le Nord et le Centre très agricoles, les roches conservent en sous-sol des ressources en eau encore relativement importantes. Dans l’Ouest, l’Est ou le Sud-Est, les niveaux des nappes se révèlent beaucoup moins bons voire préoccupants.

  • Des prévisions mal orientées
  • "Modérément haut", "bas" : une vision statistique sur la durée
  • Comment la France surveille ses eaux souterraines
  • L'hydrogéologie, une science vieille de deux siècles

La recharge maîtrisée des aquifères, une solution au manque d’eau en été

Utilisée depuis quelques décennies mais relativement peu répandue, la recharge dirigée des nappes phréatiques par l’homme peut représenter dans certains territoires un complément utile à leur recharge naturelle par les eaux de pluie. Cette pratique nécessite une bonne connaissance hydrogéologique et une analyse des coûts et bénéfices socio-économiques de ces dispositifs.

La recharge maîtrisée nécessite une bonne connaissance du sous-sol

  • Problématiques locales
  • Quelques dizaines de sites en France
  • Ce que dit la réglementation
  • Analyser le potentiel d'épuration du sol : le cas d'étude d'Agon-Coutainville
  • Différentes techniques pour réinjecter des eaux dans le sous-sol

Gestion durable des eaux souterraines : de la recharge naturelle à la recharge maitrisée

Contact presse

Avatar du BRGM
Service presse du BRGM
Tél. : +33 (0)2 38 64 46 65 / +33 (0)6 84 27 94 14