Valorisation des terres excavées : le BRGM signe un accord avec Materrup

Le BRGM a conclu le 21 juin 2021 un partenariat avec la société Materrup, spécialiste des matériaux de construction innovants. Objectif : créer une filière de valorisation des terres excavées.
22 juin 2021
Michèle Rousseau, présidente-directrice générale du BRGM, et Mathieu Neuville, président de la société Matterup, ont signé un accord de partenariat le 21 juin 2021 au BRGM à Orléans

Michèle Rousseau, présidente-directrice générale du BRGM, et Mathieu Neuville, président de la société Matterup, ont signé un accord de partenariat le 21 juin 2021 au BRGM à Orléans.

© BRGM

Près de 130 millions de tonnes de terres issues de chantiers d’infrastructures et d’aménagement sont valorisables chaque année en France. Le 21 juin 2021, le BRGM et la société Materrup ont signé un accord de partenariat autour de ce dénominateur commun : les terres excavées.

L’objectif est la création d’une filière de valorisation de ces terres en matériaux de construction à forte valeur ajoutée et à très faible empreinte carbone, dans une logique d’économie circulaire, à destination des acteurs du BTP et des déchets.

Des compétences complémentaires pour la création d’une filière de valorisation des terres excavées

Etablissement public français de référence pour les applications des sciences de la Terre, le BRGM, service géologique national, possède une expertise sur la valorisation des terres excavées.

Matterup a une activité innovante dans le domaine des matériaux de construction. Elle a notamment breveté une technologie qui permet de transformer l’argile et les terres d’excavations en bétons bas carbone.

Dans le cadre de ce nouvel accord, le BRGM et Materrup mettront en œuvre leurs compétences complémentaires pour collaborer sur plusieurs thématiques :

  • les analyses d’argiles, les diagnostics de sites / chantiers, la caractérisation des flux de matières ou terres ;
  • la valorisation des terres (notamment issues de sols pollués et non-pollués) ;
  • la caractérisation des matériaux développés (caractéristiques, durabilité, matières constituantes) ;
  • la cartographie des terres excavées ;
  • les outils numériques (de cartographie des potentialités, de traçabilité des matières et matériaux) ;
  • les aspects certification / normalisation (gestion des terres, certification matières et matériaux).