Littoral : des campagnes de suivi sur les côtes catalane et aquitaine

Fin mars 2021 ont débuté des campagnes d’acquisition de données sur les littoraux catalan et aquitain. Le BRGM est partie prenante des observatoires en charge de ces levés.
29 avril 2021
Embarcation semi-rigide du BRGM

Embarcation semi-rigide du BRGM équipée d’un sondeur monofaisceau et d’un DGPS pour l’acquisition bathymétrique sur la côte catalane. 

© BRGM

L’ObsCat (Observatoire de la côte sableuse catalane) et l’OCA (Observatoire de la côte aquitaine), deux observatoires du trait de côte dont le BRGM est partie prenante, ont démarré fin mars 2021 leurs campagnes de suivi du littoral.

Côte catalane : un levé LiDAR topographique de 44 kilomètres de plages sableuses

ULM utilisé pour le levé LiDAR topographique

ULM utilisé pour le levé LiDAR topographique.

© BRGM

Emprise du levé LiDAR topographique de la campagne d’acquisition ObsCat

Emprise du levé LiDAR topographique de la campagne d’acquisition ObsCat du 24 mars 2021, entre le Cap Leucate (au nord) et le Racou (au sud).

© BRGM

Dans le cadre de sa campagne saisonnière d’acquisition de données du printemps 2021, l’ObsCat a réalisé le 24 mars un levé LiDAR topographique des 44 kilomètres de plages sableuses de la cellule sédimentaire dont il assure le suivi, entre le Cap Leucate (Aude) et le Racou à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales).

Le BRGM, partenaire technique et institutionnel de l’ObsCat, en charge du volet acquisition et interprétation des données saisonnières de l’observatoire, a dépêché pour cette prestation la société Global Geomatic France (GGF).

Il s’agit du troisième levé LiDAR réalisé par l’Observatoire (mai et septembre 2020 et mars 2021). Ce dernier en date est une première, car c’est à ce jour le premier vol en opération de cette ampleur pour un LiDAR embarqué sur un ULM. Dans cette configuration de vol ce type de levé devient un moyen de mesure rapide, fiable, facilement déployable même sur un secteur large, et offrant un coût inférieur à d’autres moyens aéroportés plus classiques (hélicoptère notamment). Il permet la restitution d’une orthophotographie continue et précise de l’ensemble du secteur couvert (4 à 6 cm/pixel).

En parallèle à ce levé topographique, une équipe du BRGM Occitanie réalise depuis le 23 mars les levés bathymétriques complémentaires au levé topographique LiDAR, au droit des 17 sites du suivi saisonnier de l’ObsCat, entre Leucate-plage et Le Racou à Argelès-sur-Mer.

Ces données permettent de suivre l’évolution morphologique et sédimentaire du littoral sableux catalan, information précieuse pour la gestion du trait de côte des communautés de communes des Albères Côte Vermeille Illibéris, Sud Roussillon, Perpignan Méditerranée Métropole et la commune de Leucate. Ce volet d’acquisition saisonnière de données est financé par ces collectivités, le BRGM, l’Agence de l’Eau et la Région Occitanie/FEDER.

Exemple de restitution orthophotographique et topographique

Exemple de restitution orthophotographique (à gauche) et topographique (à droite) sur l’embouchure du Tech (66).

© BRGM

Littoral aquitain : suivis annuels post-hivernaux sur 300 kilomètres de côtes

Depuis le 29 mars et jusqu’au début du mois de juin, l’Observatoire de la Côte Aquitaine (OCA), dont le BRGM est partenaire technique, réalise les suivis annuels post-hivernaux sur 300 kilomètres de littoral ex-aquitain.

Depuis 1998 et de manière optimisée depuis 2002, ces levés de terrain au GPS différentiel (précision centimétrique) sont réalisés chaque année au printemps après les tempêtes hivernales. Ils ont pour objectifs de comprendre la dynamique du trait de côte, à plusieurs échelles de temps, et de prévoir son évolution future en prenant en compte notamment les impacts du changement climatique. L’acquisition et l’analyse des données recueillies lors de la campagne de terrain permettent ainsi :

  • la quantification de l’évolution du trait de côte et de sa variabilité, le long de la côte aquitaine notamment au droit des secteurs littoraux aménagés ;
  • une meilleure compréhension des rythmes d’évolution à différentes échelles de temps (événementielle, saisonnière, interannuelle, pluriannuelle et séculaire) ;
  • et une meilleure caractérisation de l’aléa recul du trait de côte sur le littoral aquitain, en lien avec les effets du changement climatique.

Côte sableuse : les données de la campagne 2020 désormais accessibles

L’OCA a mis en ligne en 2019 l’outil interactif Fiches transect, qui permet d’accéder à toutes les données acquises lors des campagnes de mesures printanières depuis 2008. La campagne DGPS et les levés lidar 2020 sur la côte sableuse aquitaine y sont désormais disponibles.

En immersion avec les équipes de l'Observatoire de la Côte Aquitaine sur 4 sites aquitains

Chaque année au printemps, l'Observatoire de la Côte Aquitaine réalise une campagne de levés terrain au GPS différentiel (précision centimétrique) sur l’ensemble du littoral aquitain du mois d’avril à la fin du mois de juin. Les équipes de l’OCA parcourent ainsi les quelque 300 km de littoral ex-aquitain afin de réaliser ces levés annuels post-hivernaux.

© Observatoire de la Côte Aquitaine

Le BRGM, expert des risques côtiers

Dans le contexte du changement climatique, le BRGM est très impliqué dans la connaissance et la gestion des risques côtiers. Il mène des actions de recherche et d’expertise sur l’évolution du trait de côte (érosion du littoral) et la submersion marine des zones côtières, qu’elle soit d’origine hydrométéorologique (tempêtes et cyclones) ou bien induite par les tsunamis.

Le BRGM propose des approches et outils innovants pour la prévention des risques et l’aménagement durable des territoires côtiers. Il intervient également dans le suivi du trait de côte au travers d’observatoires du littoral en France métropolitaine et en Outre-mer.

Le BRGM, membre du Réseau national des observatoires du trait de côte

Acteur de la mise en œuvre de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte adoptée par la France en 2012, le BRGM est membre actif du Réseau national des observatoires du trait de côte, créé pour fédérer les observatoires chargés localement de l’acquisition des données relatives au trait de côte. Objectif : favoriser le partage et la diffusion des données et des savoirs traitant de l’évolution du littoral sur le long terme.