Éruption en Islande : qualifier le nuage volcanique à l’aide d’un satellite

Le 19 mars 2021, le volcan islandais Fagradalsfall est entré en éruption. Grâce aux images satellites Pléiades mises à disposition par le CNES, une méthode inventée par le BRGM a permis d’extraire une carte des hauteurs et des vitesses du nuage volcanique.
14 avril 2021
Éruption du Fagradalsfall en Islande

Éruption du Fagradalsfall en Islande suivie grâce aux images satellites Pléiades du 21 mars 2021.

Images Pléiades © CNES - Distribution Airbus DS / Résultats © BRGM - M. de Michele

Le volcan islandais Fagradalsfjall est entré en éruption le 19 mars 2021. L’éruption a produit un "nuage volcanique", c’est-à-dire un panache de gaz qui s’échappe de la fissure éruptive.

Prédire la dispersion des cendres et des gaz volcaniques

Grâce aux images satellites Pléiades, acquises le 23 mars 2021, les chercheurs du BRGM, impliqués dans l’initiative CIEST2 dédiée aux catastrophes naturelles du pôle ForM@Ter, ont pu extraire une carte des hauteurs et des vitesses du nuage émis par le volcan.

Ces informations sont primordiales pour établir et prédire la dispersion des cendres et des gaz volcaniques dans l’atmosphère.

La méthode (vPEM : Volcanic Plume Elevation Model - Modèle Numérique d’élévation du Panache) est basée sur le faible écart entre les acquisitions PAN et XS lors d’un seul passage de Pléiades.

Dans le cadre de l’initiative CIEST2, les images satellites Pléiades ont également permis à des équipes scientifiques islandaises et françaises de déterminer en quelques jours la quantité de lave produite et le flux de magma écoulé en 24 heures.