Ouverture du BRGM à la société en région Occitanie (2018)

Le 06 décembre 2018 - Toulouse

Le BRGM contribue au dialogue science-société. À cette fin, il organise des réunions d'échanges en régions. En région Occitanie, une réunion a eu lieu le 6 décembre 2018 à Toulouse.

En tant qu'établissement public de recherche et d'expertise, le BRGM contribue au dialogue science-société dans ses différents domaines d’activités. 

Des réunions de dialogue en régions avec les représentants des organisations non gouvernementales environnementales

Les représentants du BRGM en régions organisent des réunions de dialogue avec les représentants du monde associatif sur des problématiques régionales liées à l'environnement dans les domaines d’expertise du BRGM qui ont déjà fait l’objet de publications. 

Ces réunions permettent d'établir un dialogue ouvert et constructif. Elles favorisent la mise en commun des savoirs, des "non-savoirs" et l’expression des attentes et des questionnements de chacune des parties, dans le respect d’une déontologie qui garantit la transparence et la confiance dans les échanges tout en préservant l’indépendance de jugement des uns et des autres.

Résumé de la réunion du 6 décembre 2018 à Toulouse 

Sujet abordé  

"Changement climatique et eau : adéquation besoins - ressources" 

Date et lieu 

6 décembre 2018 à la Maison régionale de l'environnement de Toulouse 

Programme 

Une journée de formation-échange « Changement climatique et eau : adéquation besoins - ressources », à destination des bénévoles des Associations pour la Protection de la Nature et de l'Environnement (APNE) du bassin Adour-Garonne, a été organisée par France Nature Environnement  Midi-Pyrénées.  Cette  journée  s’inscrit  dans  un  cycle  annuel  de  quatre  journées de formation sur les enjeux de l’eau. 

Le BRGM est intervenu, aux côtés de Météo France, Edf, Solagro, l’AFB, Toulouse Métropole (directeur du petit cycle de l’eau) et l’Agence de l’eau Adour-Garonne (AEAG), afin de former les bénévoles des APNE dont les attentes étaient de mieux comprendre l’état des ressources en eau souterraine du bassin Adour-Garonne dans un contexte de changement climatique et d’échanger sur leur rôle et leur position sur cet enjeu. 

Participants 

30 personnes représentant diverses APNE affiliées à FNE Midi-Pyrénées 

Points d'attention, attentes et questionnements des participants, discussion 

Les bénévoles souhaitaient : 

  • Se former et se documenter 
  • Réfléchir collectivement pour construire d’autres modèles et éviter que la seule réponse au changement climatique soit la création de nouvelles réserves d’eau 
  • Renforcer leur position : avec le changement climatique, il y a aura moins d’eau pour la rivière et les nappes, il faut donc favoriser l’infiltration de l’eau et la recharge de nappe.