En 2011, l'Etat, la COM de Polynésie française et le BRGM ont réalisé une série de vidéos pour informer la population sur les risques naturels, dans le cadre du programme de prévention ARAI (Aléas Risques naturels, Aménagement et Information).
1 mars 2012

Prévention des risques naturels en Polynésie française : inondations

En cas d'inondation, les risques sont réels. Mais en étant bien préparé, le pire peut être évité. 

Cette vidéo fait partie des actions d'information réalisées dans le cadre du programme de prévention des risques naturels en Polynésie française. Intitulé ARAI (Aléas Risques naturels, Aménagement et Information), il fait l'objet d'un partenariat entre l'Etat, la COM de Polynésie française et le BRGM (Polynésie française, 2011). 

© BRGM / Service de l'urbanisme de Polynésie française / TVP 

-D'importantes précipitations s'abattent sur la Polynésie. Le phénomène est exceptionnel. Soyez prudents. 

-Soyez vigilants. Consultez les informations météo à la télé, à la radio et sur Internet ainsi que les communiqués qui seront diffusés durant les intempéries. Évitez tout déplacement, et en cas d'urgence, respectez les déviations mises en place. Il y a des risques de débordement des égouts, de coulées de boue. La circulation routière risque de subir de fortes perturbations. Des coupures d'électricité peuvent se produire. Ne vous engagez en aucun cas à pied ou en voiture sur une voie submergée. Surveillez la montée des eaux. Éloignez-vous des cours d'eau, ne partez pas en randonnée. Gardez les enfants à la maison et si des instructions sont données, évacuez votre habitation et rejoignez les structures d'accueil identifiées par votre mairie. 

Prévention des risques naturels en Polynésie française : glissements de terrain

En cas de glissement de terrain, les risques sont réels. Mais en étant bien préparé, le pire peut être évité. 

Cette vidéo fait partie des actions d'information réalisées dans le cadre du programme de prévention des risques naturels en Polynésie française. Intitulé ARAI (Aléas Risques naturels, Aménagement et Information), il fait l'objet d'un partenariat entre l'Etat, la COM de Polynésie française et le BRGM (Polynésie française, 2011). 

© BRGM / Service de l'urbanisme de Polynésie française / TVP 

 -Une nouvelle saison des pluies s'abat sur la Polynésie. Les précipitations vont s'intensifier les prochains jours. Alors, dès à présent, soyez prévoyants. 

-Soyez vigilants. Consultez les informations météo à la télé, à la radio ou sur Internet et les communiqués diffusés pendant les intempéries. Éloignez-vous des zones où il y a un risque de glissement de terrain. Pour cela, observez bien l'état de la pente jusqu'au sommet et soyez attentifs aux écoulements d'eau. Si vous êtes témoin d'un glissement de terrain, prévenez les secours et ne vous aventurez pas dans la zone à risques. 

-En cas de glissement de terrain, les risques sont réels, mais si vous êtes bien préparés, le pire peut être évité. 

Prévention des risques naturels en Polynésie française : cyclones

En cas de cyclone, les risques sont réels. Mais en étant bien préparé, le pire peut être évité. 

Cette vidéo fait partie des actions d'information réalisées dans le cadre du programme de prévention des risques naturels en Polynésie française. Intitulé ARAI (Aléas Risques naturels, Aménagement et Information), il fait l'objet d'un partenariat entre l'Etat, la COM de Polynésie française et le BRGM (Polynésie française, 2011). 

© BRGM / Service de l'urbanisme de Polynésie française / TVP 

Dès le début de la saison des cyclones, il faut se préparer. Il faut prévoir de stocker des vivres alimentaires, une réserve d'eau potable, des outils pouvant être utilisés après le cyclone, une trousse de 1ers secours, une lampe de poche et une radio portative avec une réserve de piles. 

Le cyclone se rapproche. L'alerte orange est déclenchée. Rentrez chez vous pour éviter les dommages dans la maison ou rejoignez un abri paracyclonique. Vous devez consolider les issues, ranger les objets qui pourraient s'envoler. Surtout, restez à l'écoute des messages diffusés par la radio et la télévision. 

L'arrivée du cyclone est imminente. L'alerte rouge a été déclenchée. On retrouve notre journaliste au PC de gestion de crise. Maintenant, il faut éteindre les flammes nues, couper le gaz, rentrer vos animaux. 

Désormais, il ne reste plus qu'à attendre. Restez dans la partie la plus sûre de la maison, gardez à portée de main une lampe de poche et ne quittez surtout pas votre abri. Attendez l'annonce de la fin de l'alerte à la radio et l'autorisation de circuler. 

Prévention des risques naturels en Polynésie française : tsunami

En cas de tsunami, les risques sont réels. Mais en étant bien préparé, le pire peut être évité. 

Cette vidéo fait partie des actions d'information réalisées dans le cadre du programme de prévention des risques naturels en Polynésie française. Intitulé ARAI (Aléas Risques naturels, Aménagement et Information), il fait l'objet d'un partenariat entre l'Etat, la COM de Polynésie française et le BRGM (Polynésie française, 2011). 

 

© BRGM / Service de l'urbanisme de Polynésie française / TVP 

-Madame, monsieur, bonsoir. Des milliers de Chiliens surpris dans leur sommeil par un violent séisme, d'une magnitude de 8,8 sur l'échelle de Richter. L'un des pires tremblements de terre qu'ait connu le pays. 

-En cas de séisme dans la zone Pacifique, le laboratoire de géophysique de Tahiti peut déterminer s'il y a risque de tsunami ou pas. 

-Si le risque se confirme, l'alerte est donnée par des sirènes présentes dans chaque commune. Celles-ci diffuseront un son d'alerte de trois fois une minute. 

-Radios et télévisions interrompent leurs programmes, pour donner des informations. 

-Vous avez entre 1 et 10 heures pour vous organiser. Préparez un bagage avec de la nourriture et le cas échéant, des documents et médicaments importants. 

-Rejoignez calmement à pied la zone de refuge prévue et restez à l'écoute des informations. 

-Si vous êtes sur la côte ouest de Tahiti ou si vous êtes protégé par un lagon, il suffit de monter à 3 m de hauteur. 

-Dans les Tuamotu, rejoignez un point haut. 

-Le phénomène sera plus important sur la côte est, à Rurutu et dans les grandes baies de Moorea et Huahine. 

-Il vous faudra monter à 10 mètres. 

-Aux Marquises, montez à 20 mètres. 

-Restez à l'écoute de la radio et attendez les consignes de fin d'alerte. Un tsunami a plusieurs vagues. 

-Un son continu de 30 secondes annoncera la fin de l'alerte. 

-Dans le cas d'une évacuation immédiate, il faudra s'éloigner du littoral et prendre de la hauteur sans délais. 

-En cas de tsunami, les risques sont réels, mais si vous êtes bien préparés, le pire peut être évité.