Géosciences n°25 : l’anthropocène, quand l’Homme imprime sa marque

Le numéro 25 de la revue Géosciences, sorti en mars 2021, a pour thème l’anthropocène, "l’âge de l’homme", ou comment l’homme imprime sa marque sur la Terre.
18 mars 2021
Couverture du numéro 25 de la revue Géosciences

Couverture du numéro 25 de la revue Géosciences.

© BRGM

Le terme anthropocène a été inventé par le climatologue Paul Crutzen au début des années 2000. Il signifie que pour la première fois depuis l’apparition de l’humanité, l’homme exerce un tel impact sur la planète qu’il est devenu une force géologique à part entière, déterminant potentiellement une nouvelle ère géologique.

Le numéro commence par la controverse géologique autour de la notion d’anthropocène en tant que nouvel âge géologique, par Colin Waters, membre du comité de stratigraphie. Il détaille ensuite certains des impacts majeurs de l’homme sur la planète et comment y remédier. De par son activité en effet, l’homme "remodèle" les sols, les bassins versants, le trait de côte, puise sans cesse dans les eaux et les ressources minérales de la planète, au risque de l’épuisement. Comment faire face à ces nouveaux défis ?

Le numéro comprend également deux interviews de François Gemenne, auteur de l’atlas de l’anthropocène, puis de Jean Daniel Rinaudo, socio-économiste de l’eau. Un portfolio sur les travaux de la chambre à sable d’Orléans, et un carnet de terrain sur les travaux de dépollution de sols grâce au pilote d’expérimentation Prime complètent ce numéro.