Les ressources minérales : des besoins sociaux durables

Même si la crise a provisoirement freiné la demande, le monde entier consomme de plus en plus de ressources minérales, à commencer par les métaux. Le développement économique des pays émergents, comme la Chine en particulier, et de tous les pays industrialisés en général, dépend étroitement d’importations de plus en plus chères ou risquées, car les gisements les plus abondants et les plus facilement accessibles tendent à s’épuiser.
1 novembre 2009
Couverture du dossier

Couverture du dossier. 

© BRGM 

Relever le défi de cet enjeu mondial 

L’Europe, l’un des premiers consommateurs de ressources minérales mondiales, doit développer la connaissance des gisements de son sous-sol bien en-deçà des 100 premiers mètres et des gisements affleurant en surface. Son sous-sol profond est encore riche de découvertes potentielles de grands gisements de minerais métallifères.  

Le BRGM dispose des compétences essentielles pour aider la puissance publique à s’engager dans ce programme ambitieux, en prolongeant plus d’un siècle de connaissances et de savoir-faire dans la localisation, la caractérisation, la visualisation et l’évaluation des ressources minérales dans leur environnement économique, humain et écologique. 

Le sous-sol terrestre est le réservoir de 4 grandes familles de minéraux, toutes irremplaçables et indispensables au développement économique et industriel : les matériaux de construction (sables, graviers…), les minéraux industriels (talc, argile, calcaire, phosphates, soufre…), les matériaux énergétiques (pétrole, uranium, charbon, lignite, tourbe…) et les minerais métallifères (fer, chrome, plomb, zinc, cuivre, manganèse, métaux rares...). À cette liste s’ajoutent les gemmes et pierres précieuses.

Enjeux des géosciences n°23