De la recherche aux applications : le BRGM sur le front des risques naturels

Alors que le BRGM participe, les 25 et 26 mars à Montpellier, aux Assises nationales des risques naturels, l’occasion est donnée de rappeler les orientations de ses travaux dans ce domaine : améliorer les connaissances des phénomènes naturels et de leurs impacts, au profit de la résilience des territoires.
22 mars 2019
Couverture du dossier

Couverture du dossier. 

© BRGM 

Au sommaire de ce dossier "Enjeux des géosciences" 

Comprendre les risques naturels 

Parce qu’elle est à la base de toute décision, le BRGM s’attache à développer la connaissance des risques naturels, dans toutes leurs dimensions. Mises à disposition, ces données aident à évaluer les aléas, leurs impacts et à orienter les solutions de prévention. 

Renforcer la gouvernance des risques pour mieux les gérer 

Venant en appui à l’État et aux collectivités territoriales, le BRGM contribue à l’intégration des risques naturels dans les politiques publiques et les documents de planification, par le développement de la connaissance mais aussi la sensibilisation et la formation des acteurs locaux. 

Investir dans la réduction des risques de catastrophe pour renforcer la résilience 

Le BRGM fournit un appui aux acteurs publics et privés dans leurs prises de décision en matière d’adaptation et de résilience face aux risques naturels. Il développe une approche qui peut être à la fois technique, sur les impacts potentiels, et économique, sur les coûts engendrés. 

Améliorer la préparation pour une intervention efficace et pour "faire et reconstruire mieux" 

Le BRGM assure des missions d’appui aux acteurs publics pour la gestion d’évènements critiques en lien notamment avec les risques naturels. Il fournit une aide à la décision pour limiter les dommages, permettre le retour à la normale et identifier les aménagements favorisant la résilience des territoires. 

Enjeux des géosciences n°31