Stockage de l'énergie : le BRGM présente ses travaux

L’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie (Ancre), dont le BRGM est membre, a présenté le 7 février les avancées de la recherche française sur le stockage de l'énergie.
9 février 2018
Eoliennes et panneaux solaires

Eoliennes et panneaux solaires (Chine).

© chungking - Fotolia

Le 7 février, les membres de l’alliance de recherche Ancre (alliance nationale de coordination de la recherche pour l'énergie), qui réunit les 19 principales institutions françaises de recherche publique dans le secteur de l’énergie dont le BRGM, ont présenté, à l’occasion de l’assemblée générale de l’alliance, plusieurs projets marquants de la recherche française et européenne sur le stockage de l’énergie. 

Ces projets de recherche et développement illustrent l’apport des scientifiques aux enjeux sociétaux et industriels posés par la transition écologique. Le stockage de l’énergie constitue un levier indispensable à l’atteinte des objectifs fixés par les engagements nationaux et internationaux de la France, du fait de son rôle dans : 

  • l’intégration des énergies renouvelables dans le mix énergétique : les technologies de stockage sont indispensables à la gestion de leur intermittence, et donc à leur essor dans notre mix ; 
  • la "décarbonation" de certains usages, c’est-à-dire la diminution du recours aux énergies fossiles émettrices de CO2
 Principe de fonctionnement du démonstrateur

Principe de fonctionnement du démonstrateur. 

© BRGM 

Un démonstrateur en cours de réalisation par le BRGM sur le stockage souterrain de la chaleur comme composant d’un système énergétique local pour la décarbonation des bâtiments 

L’optimisation des processus d’autoconsommation/autoproduction des énergies renouvelables intermittentes pourrait être soutenue par l’introduction d’un stockage de chaleur souterrain dans un système multi-énergies (électricité-chaleur) au point de demande (bâtiment). Un démonstrateur est en cours de réalisation sur la plateforme "Géothermie" du BRGM pour aider au développement de solutions permettant de minimiser les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment, grâce notamment à une gestion dynamique de l’injection de chaleur pilotée par un algorithme d’intelligence artificielle. 

Puits Yvon-Morandat : Gardanne, ville de demain, ville intelligente 

Le BRGM a participé à la mise en place du projet de reconversion du puits Yvon Morandat à Gardanne, "de friche minière à Pôle d'innovations technologiques et sociales", dont l’objectif est de devenir le premier pôle d’activité de France labellisé Écoquartier et Quartier Durable Méditerranéen. Le 11 octobre dernier,  ce projet a reçu le trophée des EPL 2017 de la catégorie "Ville de demain, ville intelligente".