Nappes d'eau souterraine au 1er janvier 2020

Le mois de décembre se caractérise par une forte remontée des niveaux des nappes phréatiques.
15 janvier 2020
Carte de France de la situation des nappes au 1er janvier 2020

Carte de France de la situation des nappes au 1er janvier 2020.

© BRGM

Les pluies efficaces ont été particulièrement importantes durant l’automne et le mois de décembre se caractérise par une forte remontée des niveaux.

Après un étiage 2019 plus intense que la moyenne sur l’ensemble du territoire, la situation s’améliore considérablement. Les niveaux sont désormais autour de la moyenne à très hauts. Plusieurs maxima historiques ont même été enregistrés en Adour-Garonne durant ces deux derniers mois. La situation est moins favorable sur les nappes du couloir rhodanien. Ces dernières accusent toujours les déficits pluviométriques de ces dernières années, associés à de fortes sollicitations durant l’été, même si l’effet bénéfique de la recharge commence à se faire ressentir. Seule exception, la pluviométrie déficitaire en décembre se ressent sur la nappe d’Alsace au sud de Colmar, avec des niveaux stables et bas.

Enfin, la situation devrait continuer à s’améliorer lentement dans les prochaines semaines. Ce début de recharge permet d’espérer des niveaux satisfaisants pour l’ensemble des nappes en sortie d’hiver.