Michèle Rousseau reconduite à la présidence du BRGM

Michèle Rousseau a été reconduite en tant que présidente du BRGM, pour un nouveau mandat de 5 ans.
2 avril 2020
Michèle Rousseau, PDG du BRGM

Michèle Rousseau, PDG du BRGM. 

© BRGM 

Michèle Rousseau, ingénieure générale des Mines, a été reconduite à la présidence du Conseil d’administration du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) lors du conseil des ministres du 1er avril 2020. Elle avait été nommée présidente en mars 2017, pour achever le mandat de son prédécesseur Vincent Laflèche. 

Née en septembre 1957, Michèle Rousseau a été entre 1983 et 1987 responsable de la Division environnement à la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (DRIRE) du Nord- Pas-de-Calais. Elle intègre ensuite en 1987 la Direction de l’eau et de la prévention des pollutions et des risques au ministère de l’Environnement, en tant que chef de la Division fibres et déchets. De 1990 à 1995, elle est au ministère de l’Industrie au poste de sous-directrice de l’électronique professionnelle et de l’informatique industrielle. 

De 1995 à 1998, elle est directrice adjointe à la Direction de la sûreté des installations nucléaires pour les ministères chargés de l’Environnement et de l’Industrie, avant de rejoindre l’Agence nationale pour la valorisation de la recherche (ANVAR) en tant que directrice générale adjointe. Entre 2001 et 2005, elle est directrice du gaz, de l’électricité et du charbon, puis directrice de la demande et des marchés énergétiques au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. 

Elle retrouve ensuite le ministère de l’Ecologie et du Développement durable en tant que secrétaire générale entre 2005 et 2007, puis en tant que directrice, commissaire générale adjointe au développement durable entre 2008 et 2011. Après cette expérience, elle occupe le poste de directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie entre 2011 et 2015.

En 2016, Michèle Rousseau intègre le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), où elle assure notamment la présidence de la Mission régionale d’autorité gouvernementale Hauts-de-France. Elle est également administratrice d’EDF. 

Elle est nommée à la tête du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) en 2017, en remplacement de Vincent Laflèche. Michèle Rousseau vient d’être reconduite à la présidence du service géologique national pour un mandat de cinq ans.

Eboulis et crêtes rocheuses du Col d'Izoard, Haute-Alpes

Je suis très heureuse d’être reconduite à la tête de ce bel établissement qu’est le BRGM. En cette période de crise sanitaire, ma priorité sera bien sûr de préserver la santé des salariés tout en veillant à ce que l’établissement puisse poursuivre ses activités au mieux grâce à un très large recours au télétravail. Dans les années à venir, les géosciences sauront montrer leur utilité et leur importance pour améliorer la connaissance géologique, prévenir les risques du sous-sol et protéger les populations, trouver de nouvelles ressources en eau souterraine, en chaleur renouvelable et en minéraux stratégiques ou encore pour stocker de l’énergie ou du CO2. Les défis ne manquent pas et le BRGM répondra présent.

Michèle Rousseau, PDG du BRGM