Données numériques : un data centre régional en Centre-Val de Loire

Le BRGM, l’INSA Centre-Val de Loire, l’Université d’Orléans et l’Université de Tours s’associent pour la mise en place d'un centre de données commun appelé DataCentre Régional Centre-Val de Loire.
25 mai 2021
Infrastructure du DataCentre BRGM

Infrastructure du DataCentre BRGM, permettant de stocker, sauvegarder et traiter les données.

© BRGM

Un nouveau centre de données pour mutualiser des ressources numériques régionales

Le DataCentre Régional Centre-Val de Loire, infrastructure de haut niveau, proposera dès cette année des services innovants à l'ensemble des enseignants, enseignants-chercheurs et chercheurs de la région.

Au 21ème siècle, la fiabilité et la sécurité des données numériques sont devenues incontournables. Leur connaissance et la façon dont elles ont été produites constituent donc des éléments essentiels pour les universités et les organismes de recherche, qui gèrent un grand nombre de données, parfois sensibles, et nécessitent des capacités de calcul de plus en plus importantes.

Une infrastructure hébergée par le BRGM

Conscients de leurs difficultés à soutenir seuls ces défis de transformation numérique, le BRGM, l’Université de Tours, l’Université d’Orléans et l’INSA Centre-Val de Loire ont ainsi décidé de mutualiser leurs ressources : à travers un dispositif localisé sur le campus du BRGM à Orléans, ils ont pensé une infrastructure de haut niveau "DataCentre Régional Centre-Val de Loire".

Ce centre de données fait figure de pilote et se base sur des capacités déjà existantes : "Des discussions étaient déjà engagées depuis plusieurs mois avec les universités et l’INSA Centre Val de Loire pour mutualiser nos capacités techniques et humaines", explique Jean-Marc Trouillard, directeur des Infrastructures et services numériques du BRGM. Depuis le début de l’année 2021, le dispositif héberge les moyens de calcul intensifs mutualisés de la fédération "Calcul Scientifique et Modélisation Orléans-Tours" (CaSciModOT), au service de la communauté régionale. L’usage des services du DataCentre sera croissant, en fonction des besoins de montée en puissance des partenaires.

Une labellisation par le ministère chargé de la Recherche

Doté d’un budget de 9 millions d’euros pour la période 2021-2027, ce projet bénéficie du soutien financier des partenaires fondateurs, mais aussi du Conseil Régional et de l'État via le Contrat de Plan État-Région ainsi que du fond structurel européen FEDER.

Preuve de la qualité du projet, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a procédé, dans le cadre de sa stratégie numérique pour l'enseignement supérieur et en particulier sur le volet "solutions infrastructures et services numériques partagés", à la labellisation du DataCentre Régional Centre-Val de Loire en décembre 2020.

Résolument tourné vers l'usage et le développement d'infrastructures de services accessibles à l'ensemble des acteurs régionaux, le projet pourrait à terme accueillir d'autres partenaires.