Qualité des sols en France : le BRGM devient membre du GIS Sol

Le BRGM a intégré depuis la fin 2020 le Groupement d'intérêt scientifique Sol (GIS Sol), créé en 2001 pour constituer et gérer un système d'information sur les sols de France.
4 février 2021
Chantier de réhabilitation d’une friche industrielle

Chantier de réhabilitation d’une friche industrielle pour reconversion résidentielle (valorisation "hors site" des terres excavées) (2013)

© BRGM - Fabien Lion

Depuis le 30 décembre 2020, le BRGM est devenu membre du Groupement d'intérêt scientifique Sol (GIS Sol).

Le GIS Sol conçoit, oriente et coordonne l'inventaire géographique des sols, le suivi de leurs propriétés et l'évolution de leurs qualités. Il gère le système d'information sur les sols et répond aux demandes des pouvoirs publics et de la société au niveau local et national. Il regroupe les ministères chargés de l’Agriculture et de l’Environnement, INRAE, l’ADEME, l’IRD, l’IGN et l’AFB.

Qualité des sols dans le domaine des sites et sols (potentiellement) pollués

La participation du BRGM au GIS Sol fait l’objet d’un programme intitulé « qualité des sols dans le domaine des sites et sols (potentiellement) pollués ».

Le premier objectif de cette participation est de rendre interopérables les données des bases BDSolU (ADEME-BRGM) sur les sols urbains et DoneSol (INRAE pour le GIS Sol) qui regroupe les données du RMQS (Réseau de Mesures de la Qualité des Sols), de la BDETM (Bases de données des Eléments Traces Métalliques) et de la BDAT (Bases de données des Analyses de Terres), afin qu’elles puissent être consultées et mises à disposition par le biais d’une plate-forme commune dans le cadre du GIS Sol.

La mise en place des conditions d’un croisement des données des bases BDSolU et DoneSol permettra d’établir un continuum d’information relative au sol, des sols urbains aux sols agricoles et forestiers, et mettant à disposition à la fois des données pédologiques, biogéochimiques et d’usage des sols.

Page d’accueil BDSolU

Page d’accueil du site BDSolU

© BRGM

Des services web interopérables

Les données brutes ainsi que les données élaborées disponibles se verront dotées de services web interopérables comme autant de briques élémentaires visant à permettre ensuite une diffusion et une exploitation aisée. Pour cela, les travaux de longue date du BRGM et d’INRAE sur les démarches INSPIRE, OGC et plus récemment W3C seront mis à contribution afin de constituer une toile de diffusion efficace et cohérente.