Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a présenté le 2 février le plan d’action du Gouvernement pour accélérer le déploiement de la géothermie. Le BRGM est fortement mobilisé.
2 février 2023

Dans le cadre du plan d’accélération des énergies renouvelables, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, a présenté ce jeudi 2 février, aux côtés de François Bayrou, Haut-commissaire au Plan, le plan d’action du Gouvernement pour accélérer le déploiement de la géothermie.

En France, la chaleur représente 50% de notre consommation d’énergie et reste majoritairement produite par des énergies d’origine fossile et importées. La géothermie, source d’énergie issue de la chaleur de la Terre, ne représente que 1% de cette consommation. Le développement de la chaleur issue d’énergies renouvelables fait donc partie des leviers pour réduire les émissions de CO2 et atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Un plan d’action pour accélérer le déploiement de la géothermie en France

Le plan d’action présenté par le Gouvernement le 2 février 2023, concerne aussi bien la géothermie de surface que la géothermie profonde. Il comporte six grands axes :

  1. Renforcer la capacité de forage en géothermie de surface pour répondre à la demande des secteurs résidentiel et tertiaire.
  2. Affiner le cadre réglementaire pour inciter au développement de projets de géothermie de surface.
  3. Inciter à l’installation de pompes à chaleur géothermiques dans les secteurs résidentiel et tertiaire.
  4. Identifier et valoriser des aquifères profonds sous-exploités, propices à la réalisation de doublets géothermiques pour réseaux de chaleur.
  5. Sensibiliser et faire monter en compétence les acteurs locaux, accompagner les porteurs de projets dans le déploiement de solutions géothermiques.
  6. Susciter de nouveaux projets et encourager de nouveaux montages financiers en géothermie.
Chantier d'un forage de géothermie profonde, Alsace Chantier d'un forage de géothermie profonde, Alsace

Ambitions du plan d'action

  • +
    40.00
    %
    Nombre de projets de géothermie profonde lancés d'ici 2030

  • D'ici 2025
    x
    2.00
    Nombre de pompes à chaleur géothermiques installées chaque année chez les particuliers

Le BRGM mobilisé dans le cadre du plan d’action Géothermie

Le BRGM, service géologique national, contribue au développement de solutions pour exploiter le potentiel du sous-sol dans la transition énergétique. Il constitue notamment un acteur clé pour le développement de la géothermie.

Dans le cadre du plan d’action du Gouvernement, le BRGM contribuera notamment aux actions suivantes :

  • finaliser la cartographie régionale des zones réglementaires de géothermie de minime importance,
  • prévoir des adaptations réglementaires pour certaines solutions de géothermie de surface : stockage de minime importance, échangeurs sur sondes inclinées,
  • poursuivre les travaux de collecte, d’analyse et de communication des données disponibles du sous-sol, notamment à travers l’élaboration d’un outil d’aide à la décision pour les échangeurs géothermiques verticaux,
  • améliorer la connaissance du sous-sol pour favoriser le lancement de projets de géothermie profonde.