Dépollution des sols : le projet PhytoSELECT à l’honneur de "Science on tourne !"

Un épisode de "Science on tourne !", intitulé "Des plantes au secours de la dépollution des sols", s’est tenu au BRGM, en présence de Fabienne Battaglia-Brunet, microbiologiste au BRGM.
25 mai 2018
Participants du webcast

De gauche à droite : Marie-Laure Thurier de Centre-Sciences, Fabienne Battaglia-Brunet du BRGM, Lydie Leforestier de l’ISTO et Djamel Hellal de Centre-Sciences, lors du webcast "Des plantes au secours de la dépollution des sols". 

© BRGM - Agnès Noel  

Le 22 mai 2018, Fabienne Battaglia-Brunet, ingénieure-chercheuse microbiologiste au BRGM et membre du projet PhytoSELECT, projet conjoint BRGM-ISTO (Institut des Sciences et de la Terre d’Orléans), est intervenue en direct, aux côtés de Lydie Leforestier, enseignante-chercheuse à l’ISTO et de Marie-Laure Thurier de Centre-Sciences, pour un webcast "Science on tourne !".  

Ce webcast, au cours duquel les deux intervenantes sont revenues sur leurs travaux en matière de dépollution des sols grâce aux plantes, s’est tenu dans les locaux du BRGM. Les deux classes de lycéens participant au webcast ont eu l’occasion de poser leurs questions aux deux scientifiques. 

"Science on tourne !" 

"Science on tourne !" est à l'initiative de l’association C’est dans l’aire "territoires de la culture scientifique". C’est dans l’aire est un projet lauréat des Investissements d'Avenir, dont l’action est coordonnée en région par Centre•sciences, CCSTI de la région Centre-Val de Loire, avec le concours du Conseil régional, de l’Académie d’Orléans-Tours, de l'ANRU et du Fonds européen de développement régional (Feder). 

PhytoSELECT : des plantes et des contaminants 

Le projet conjoint PhytoSELECT rassemble cinq partenaires de la région Centre-Val de Loire, l’ISTO, le Laboratoire de Biologie des Ligneux et des Grandes Cultures (LBLGC), Cités, TERritoires, Environnement et Sociétés (CITERES), IDDEA et le BRGM, qui s’engagent dans une démarche novatrice de phytomanagement des sites post-industriels contaminés. Le projet étudie les techniques de phytostabilisation dans l’objectif, notamment, de réhabiliter les friches industrielles et autres sites contaminés par des éléments métalliques, à travers l’implantation de végétaux résistants. 

La cuve instrumentée présente dans la halle pilote expérimentale du BRGM permet d’étudier les réactions biogéochimiques et microbiennes entre les plantes, les amendements organiques et inorganiques associés et les contaminants, afin de caractériser les espèces végétales les plus efficaces et favorables aux différents milieux contaminés.