BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES Institut Carnot BRGM
banner-ombre-top
banner-ombre-left

Situation des nappes d'eau souterraine au 1er janvier 2016

13.01.2016
La plus grande partie des nappes phréatiques (55%) affiche un niveau inférieur à la normale. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, une période de recharge hivernale des nappes déficitaire, ce qui est assez exceptionnel à cette période de l’année.

Le niveau des nappes au 1er janvier 2016 est hétérogène d’une région à l’autre.

La plus grande partie des réservoirs (55%) affiche un niveau inférieur à la normale. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, une période de recharge hivernale des nappes déficitaire, ce qui est assez exceptionnel à cette période de l’année. Tout le sud, l’ouest et le nord-est du territoire présentent des niveaux inférieurs à la normale en lien avec un déficit pluviométrique marqué. Ailleurs, plusieurs secteurs présentent tout de même des niveaux normaux comme dans la vallée du Rhône et dans une grande partie du Bassin parisien.

Carte de France de la situation des nappes phréatiques

La carte de France de l'état des nappes d'eau au 1er janvier 2016

Tendance d’évolution du niveau des nappes

La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit, en ce milieu de période hivernale, une poursuite de la position de bascule vers une reprise de la recharge des différents aquifères. Le nombre de points en hausse (1/3 des points) tend certes à augmenter mais de manière très lente. Le nombre de points qui affichent une tendance à la baisse (38%) a légèrement diminué par rapport à début novembre (44%). Le nombre de points stables (29%) a peu varié. Cette situation n’est pas très habituelle pour cette période hivernale. On devrait en effet déjà observer une recharge nette, ce qui n’est pas le cas à cause du déficit pluviométrique.

La situation des nappes au 1er janvier traduit une période de recharge hivernale peu active en raison des faibles pluies en comparaison de celles habituellement attendues sur les derniers mois de l’année. Seules des précipitations marquées au début 2016 permettront d’améliorer la situation.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter la note d'information sur l'état des nappes d’eau souterraine

Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er janvier 2016

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34