banner-ombre-top
banner-ombre-left
Vue d’un canyon en fente dans le Grand Canyon National Park (Arizona, Etats-Unis). © Joe Cornish/Digital Vision/Getty Images

Le BRGM fête ses soixante ans et poursuit son déploiement pour répondre aux enjeux présents et à venir

Communiqués de presse - 23.10.2019
Le service géologique français fête ses soixante ans d’existence officielle. Son expertise demeure recherchée, à l’heure où les usages du sous-sol prennent une importance croissante.

Créé le 23 octobre 1959 par fusion de plusieurs établissements géologiques et miniers français, le Bureau de recherches géologiques et minières est aujourd’hui l’un des plus grands acteurs mondiaux dans la connaissance et la maitrise du sous-sol. L’expertise du BRGM répond à des besoins identifiés, tels que la caractérisation des métaux stratégiques à la demande des autorités françaises et européennes, le développement de la géothermie ou encore la modélisation de l’espace souterrain pour prévenir les risques naturels ou anthropiques. À l’aune de phénomènes comme la densification de population ou le développement de nouvelles énergies, le sous-sol pourrait voir son rôle renforcé dans les décennies qui viennent.

En 2019, l’établissement a fait évoluer son organisation pour mieux anticiper les nouveaux défis. Le BRGM porte ses efforts sur six enjeux majeurs : la gestion des eaux souterraines, la géologie et la connaissance du sous-sol, l’utilisation de l’espace souterrain dans le cadre de la transition énergétique, les risques et l’aménagement du territoire, les ressources minérales et l’économie circulaire, les données et services numériques.

Développement dans ses coeurs de métier

Service géologique national, le BRGM oriente son action vers la recherche scientifique, l’appui aux politiques publiques et la coopération internationale. En tant qu’Institut Carnot, il mène des actions de recherche contractuelle avec des filières industrielles et des entreprises de toutes tailles. Situé à Orléans-La Source, le siège du BRGM accueille des laboratoires permettant une analyse transversale complète du sol et du sous-sol. Les équipes du centre technique viennent en soutien aux directions régionales, fréquemment appelées par les autorités pour gérer les risques. Le BRGM dispose également d’un vaste réseau international, qui en fait l’un des principaux acteurs mondiaux dans l’expertise géologique. Avec ses deux filiales, Iris Instruments et CFG, il dispose également d’une capacité en propre pour le développement d’instruments géophysiques et la maitrise d’oeuvre géothermique.

Le BRGM poursuit son déploiement dans ses coeurs de métier. Ses laboratoires sont ainsi en cours d’agrandissement pour accueillir une halle-pilote inédite pour l’étude du transport des polluants dans le sous-sol. Par ailleurs, le programme dit de Référentiel géologique de la France ambitionne de couvrir l’ensemble du territoire national d’une vision en trois dimensions de son sous-sol sur une profondeur d’environ 3 kilomètres. Autre projet en cours de développement, la constitution d’une météo des nappes afin de prévoir le niveau des réserves d’eau souterraine à 6 mois.

En 2018, le BRGM employait 1061 personnes et son activité s’élevait à 135,8 millions d’euros.

Une histoire qui remonte loin

Le Bureau de recherches géologiques et minières est le fruit de deux siècles d’aventures géologiques et d’évolutions administratives. Au 18e siècle, alors qu’en Europe un nombre croissant de chercheurs découvrent les caractéristiques des roches et tentent d’en comprendre la formation, le médecin et minéralogiste français Jean-Etienne Guettard publie Mémoire et carte minéralogique sur la nature et la situation des terreins qui traversent la France & l’Angleterre (1746). C’est la première tentative de carte géologique, domaine qui représente aujourd’hui une part non négligeable de l’activité du BRGM. En 1868, l’intérêt croissant pour la connaissance et la représentation du sous-sol donne naissance au Service de la carte géologique de la France.

Parallèlement, la recherche minière se développe fortement pour fournir les matériaux nécessaires à la révolution industrielle. Au 20e siècle, les ancêtres directs du BRGM sont mis en place en métropole et dans les colonies. Ils fusionneront en 1959 dans le Bureau de recherches géologiques et minières. En 1965, des équipes venues d’horizons différents sont regroupées au centre technique et scientifique d’Orléans-La Source, tout juste inauguré. Il accueille aujourd’hui plus de 800 personnes. Spécialiste incontesté de la découverte de gisements de métaux, le BRGM évoluera au fil des expansions et des crises du secteur minier, avant de céder la plupart de ses participations à partir des années 90.

Son expertise géologique sera également utilisée pour le développement de la géothermie, les grands travaux souterrains comme le tunnel sous la Manche ou encore la caractérisation des mouvements de terrain. À partir des années 2000, il entamera un virage stratégique dans l’environnement et la prévention des risques (pollution des sols, modélisation et gestion des eaux souterraines, études d’impact des changements climatiques, gestion des anciens sites miniers, etc), tout en gardant une expertise géologique et cartographique poussée.

POUR ALLER PLUS LOIN

Visiter le site Histoire BRGM

À PROPOS DU BRGM

Le BRGM, Bureau de recherches géologiques et minières, placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, du ministère de la Transition écologique et solidaire, et du ministère de l’Economie et des Finances est l’établissement public de référence pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Il remplit diverses missions : recherche scientifique, appui aux politiques publiques, recherche partenariale en tant qu’Institut Carnot, coopération internationale et aide au développement, prévention et sécurité minière, formation supérieure. C’est le service géologique national français.

CONTACT

Service presse

+33 (0)2 38 64 46 65
+33 (0)6 84 27 94 14

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34