banner-ombre-top
banner-ombre-left
Des colorations sur un mur dues au minerai de cuivre, à Chessy-les-Mines, où des mines de cuivre furent exploitées jusqu'au 19e siècle (Rhône, 2003). © BRGM - David Cazaux

Stratégies régionale et nationale de valorisation des gisements miniers de France métropolitaine : réexamen et valorisation du potentiel minier

16.10.2017
La consolidation des anomalies géochimiques et géophysiques du territoire métropolitain français s'inscrit dans la continuité du travail réalisé en 2012 avec la Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DEB) du ministère chargé de l'Environnement. Ce travail consiste en la mise au point d’une méthodologie pour la ré-exploitation des données de l'inventaire minier français (1975-1991) avec comme objectifs principaux la priorisation des principales cibles mises en évidence par l'inventaire et la mise en évidence, par traitements multicritères de nouvelles cibles potentielles.

Exemple de fiche pour une anomalie de priorité A1.  © BRGM

Exemple de fiche pour une anomalie de priorité A1.  © BRGM

Objectifs

Dans un pays au passé minier comme la France, il est raisonnable d’estimer que la très grande majorité des indices affleurants ou de sub-surface est connue. Il apparait donc peu probable d'en identifier de nouveaux, a fortiori de taille économique. En revanche, le potentiel en profondeur (tranche 50-300 m et au-delà) demeure quasi-inconnu et tout l'intérêt de ce travail consiste à mettre en évidence des zones d'anomalies qui pourraient constituer la signature en surface de gisements plus profonds. A titre d'exemple, beaucoup d'exploitations anciennes se sont développées sur des corps filoniens avec parfois des teneurs élevées, mais un potentiel de tonnage plutôt faible. Toutefois, cette expression en surface sous forme de filons peut très bien se traduire, en profondeur, sous d'autres formes exploitables (i.e., gros volumes de minerai disséminé à basse teneur) par les moyens actuels de la mine.

Programme des travaux

Les travaux récents du BRGM menés avec le Bureau des ressources minérales de la DEB ont permis de préciser la méthodologie à suivre pour sélectionner les anomalies métalliques contenues dans les 343 000 échantillons de sédiments fluviatiles analysés au cours du programme de l’inventaire minier. Ces anomalies, classées en 3 catégories d’intérêt, sont stockées dans une géodatabase et sont éditées sous forme de catalogue. Les anomalies d’intérêt prioritaire sont décrites sous forme de fiches individuelles.

Exemple de fiche d’anomalie géochimique avec son interprétation. © BRGM

Exemple de fiche d’anomalie géochimique avec son interprétation. © BRGM

De même les anomalies géophysiques issues des levés aéroportés ont été stockées dans une géodatabase et ont été éditées sous forme d’un catalogue.

Résultats obtenus

Un ensemble de plus de 6 000 anomalies en éléments métalliques a été extrait des données de l’Inventaire : 211 anomalies polymétalliques d’intérêt majeur, 2 103 anomalies polymétalliques d’intérêt moyen et 3 759 anomalies monométalliques d’intérêt secondaire. Sur les 211 anomalies d’intérêt majeur, 35 sont d’intérêt prioritaire (W, Au, Sb, Sn, Pb-Zn-Ag, Li, Cu-Mo), 75 sont d’intérêt moyen, 94 d’intérêt secondaire et 7 sont des anomalies formationelles ou des artéfacts analytiques. Ces anomalies ne sont pas toutes nouvelles, elles ont souvent fait l’objet de travaux complémentaires durant l’inventaire mais leur potentiel doit être remis en perspective avec les nouveaux besoins en matières premières et les nouvelles méthodes d’exploitation minière.

En géophysique, 88 anomalies magnétiques de premier ordre ont fait l’objet d’une description individuelle comme les anomalies spectrométriques de plus forte intensité. Les intersections entre les anomalies géophysiques et géochimiques sont aussi signalées.

Exemple de fiche d’anomalie magnétique avec son interprétation. © BRGM

Exemple de fiche d’anomalie magnétique avec son interprétation. © BRGM

PARTENAIRE

Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DEB) du ministère en charge de l’Environnement

RAPPORT PUBLIC

BRGM/RP-66416-FR - Consolidation des anomalies géochimiques et géophysiques du territoire métropolitain français - Télécharger le rapport

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34