banner-ombre-top
banner-ombre-left
Coulée basaltique de Saint-Flour avec un beau développement des prismes, dans le Cantal (France). © BRGM - Pierre Nehlig

Scénarios de dommages sismiques Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour (Cantal) et Commune du Puy-en-Velay (Haute-Loire)

01.07.2012
La DREAL Auvergne et le BRGM se sont associés pour réaliser une étude de pré-diagnostic de microzonage sismique, suivie d’un scénario de dommages de niveau 0, respectivement pour la Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour (Cantal), et la commune du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Elle a permis de mieux connaître et appréhender l'aléa et, par-delà de sensibiliser et d’informer les élus, gestionnaires, constructeurs et particuliers aux conséquences d’un événement sismique sur leurs territoires. Il ressort des scénarios de dommages que peu de dégâts seraient observables sur ces territoires.

Contexte de réalisation

Cette étude a été réalisée, à la demande de la DREAL Auvergne, dans le cadre du Plan Séisme Auvergne. Plus généralement, elle rentrait dans les actions de sensibilisation liées à la publication en octobre 2010 de la nouvelle réglementation parasismique et du zonage sismique associé, applicables à partir du 1er mai 2011.

Objectifs

La nouvelle réglementation parasismique impose depuis le 1er mai 2011 des mesures obligatoires de construction parasismique. C’est dans ce contexte que sont apparus utiles des prédiagnostics de microzonages sismiques ainsi que des scénarios de dommages reproduisant un séisme réaliste touchant des régions situées en zone de sismicité faible à modérée.

De ce fait, la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Auvergne a demandé au BRGM une étude de pré-diagnostic de microzonage sismique, suivie d’un scénario de dommages de niveau 0, respectivement pour la Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour (Cantal), et la commune du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Le but de l’étude réalisée est de mieux connaître et appréhender l'aléa et par-delà de sensibiliser et d’informer les élus, gestionnaires, constructeurs et particuliers aux conséquences d’un événement sismique sur leurs territoires.

 

Dykes surplombant la commune du Puy-en-Velay

Dykes surplombant la commune du Puy-en-Velay

Programme des travaux

Un pré-diagnostic de microzonage sismique consiste à définir la pertinence d'un microzonage sismique sur une zone et de définir les items nécessitant une analyse approfondie. Sont étudiés le niveau d’aléa sismique défini régionalement mais aussi l’aléa sismique local : les effets de sites lithologiques et topographiques, les mouvements de terrain et enfin les potentialités de liquéfaction.

Ensuite, des études de vulnérabilité des bâtiments ont été menées. Des données informatives sur les types d'ouvrages sont compilées à l’échelle des îlots IRIS de l’INSEE et un zonage qualitatif de la présomption de vulnérabilité du bâti au risque sismique est proposé (bâtiments courants de catégorie d’importance II). Les bâtiments de catégories d’importance III et IV sont identifiés et, dans la mesure du possible, cartographiés.

Une approche plus quantitative permet enfin de mieux calibrer l'étude potentielle de microzonage sismique en combinant les informations existantes sur la répartition géographique des zones supposées à fort aléa et sur la distribution géographique de la zone urbanisée actuelle.

La réalisation d’un scénario de dommages de niveau 0 consiste à valoriser les résultats issus de ce prédiagnostic de microzonage. Il permet d’évaluer de manière très globale le comportement des bâtiments lors d’une sollicitation sismique à l’aide d’une simulation. Une estimation des dommages susceptibles d’être générés aujourd’hui par un événement significatif sur les territoires concernés a ainsi été réalisée.

Résultats obtenus

Il ressort de ce pré-diagnostic que, pour le Puy-en-Velay  et la Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour, l’aléa régional et l’aléa local semblent globalement bien caractérisés. Un éventuel microzonage sismique concernerait uniquement quelques items liés à des phénomènes directs (effets de site lithologiques et topographiques) et induits (mouvements de terrain). D’autre part, une première analyse indique que la vulnérabilité du bâti est plus élevée au niveau du centre-ville historique, mais les moyens mis en œuvre ne permettent pas de se prononcer sur la nécessité de prendre en compte la vulnérabilité des bâtiments de catégorie d’importance II. Au final, un microzonage sismique n’est préconisé pour aucun des items traités à l’échelle de la commune.

Il ressort ensuite des scénarios de dommages que peu de dégâts seraient observables sur la commune du Puy-en-Velay, de même que pour la Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour.

Par ailleurs, les dégâts se localiseraient principalement au niveau du centre-ville, zone où coïncident géographiquement une zone à effet de site lithologique et une forte concentration de bâtiments anciens plus vulnérables.

Enfin, une restitution de ces résultats a été réalisée auprès des services techniques des entités concernées.

Partenaires

DREAL Auvergne

RAPPORTS PUBLICS

  • BRGM/RP-60515-FR - "Pré-diagnostic de microzonage sismique et scénario de dommages de niveau 0 pour la Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour (Cantal). Rapport final" - Télécharger le rapport
  • BRGM/RP-60516-FR - "Pré-diagnostic de microzonage sismique et scénario de dommages de niveau 0 pour la commune du Puy-en-Velay (Haute-Loire). Rapport final" - Télécharger le rapport
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34