banner-ombre-top
banner-ombre-left
La cluse de Pontarlier, que surplombe le château de Joux, recoupe le secteur sud du massif du Larmont (La Cluse-et-Mijoux, Doubs, 2007). © BRGM - François Michel

Scénario Départemental de Risque : Application au site pilote du Jura

01.07.2012
L’objectif de cette étude est de proposer une méthode d’évaluation du risque à l’échelle départementale pour optimiser la programmation des PPR et, plus largement, permettre une cartographie cohérente de l’aléa et du risque mouvements de terrain sur l’ensemble du territoire national, indépendante du contexte géographique, et en limitant au mieux les évaluations à « dire d’expert ». Sur la zone pilote située dans le Jura, outre les cartes d’aléa et de risque, une démarche de hiérarchisation globale du risque de mouvements de terrain est proposée, par pondération des résultats de calculs du risque absolu ou relatif suivant le type de phénomène considéré.

Contexte de réalisation

La prise en compte, dans les documents d’urbanisme, du risque induit par les phénomènes de mouvements de terrain se fait par le biais du Plan de Prévention des Risques mouvements de terrain (PPR-MVT) ou, à défaut, du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ces derniers sont réalisés à l’échelle de la commune.

Afin d’optimiser la programmation des PPR et, plus largement, de disposer d’une vision homogène du risque mouvement de terrain au niveau national,  le Ministère chargé de l'Environnement a demandé au BRGM de proposer une méthode d’évaluation du risque à l’échelle départementale.

 

Carte de risque aux glissements des zones bâties. Zone pilote du Jura

 

Carte de risque aux glissements des zones bâties. Zone pilote du Jura

Objectifs

La méthodologie "SDR-MVT" (Scenario Départemental de Risque Mouvements de Terrain) n’a pas pour objectif de se substituer aux démarches utilisées aujourd’hui pour la cartographie de l’aléa dans le cadre des PPR-MVT. L’échelle concernée est en effet plus petite (de l’ordre de 1/50 000). En revanche, elle doit permettre une cartographie cohérente de l’aléa et du risque mouvements de terrain sur l’ensemble du territoire national, indépendante du contexte géographique, et à travers la mise en œuvre d’une démarche accessible à des ingénieurs géologues, géotechniciens et/ou géomorpholo-gues, en limitant au mieux les informations et interprétations dites à « dire d’expert ».

Pour cela, cette méthodologie a été construite avec le souci de :

  • proposer un processus aux règles clairement définies ;
  • s’appuyer sur des données faciles d’accès, disponibles en tous lieux et cohérentes avec l’échelle 1/50 000.

Programme des travaux

Pour une comparaison et hiérarchisation du risque de mouvements de terrain sur l’ensemble du territoire, il est nécessaire au préalable de disposer d’informations quantifiées sur l’aléa, notamment au regard de la prise en compte de la composante probabilité d’occurrence du phénomène. L’effort méthodologique engagé a donc porté plus particulièrement sur cette évaluation quantitative de l’aléa, prenant en compte la propagation des phénomènes et la gestion des incertitudes.

Après avoir fixé les grandes lignes du processus de cartographie, leur mise en œuvre sur un territoire devait permettre de tester et valider la méthodologie. La zone pilote choisie correspond à 1/3 du département du Jura, soit 181 communes.

La méthode tient compte des types de mouvements de terrain suivants :

  • chutes de blocs ou éboulements rocheux,
  • glissements de terrain,
  • coulées boueuses.

Les données de base minimales nécessaires sont :

  • la carte géologique à 1/50 000 (format vecteur),
  • le MNT au pas de 50 m,
  • la carte de l’occupation des sols,
  • les photographies aériennes,
  • la Base de données BDMVT,
  • la BD Carto IGN.

La méthode d’évaluation de l’aléa développée est mixte : elle combine à la fois des résultats issus de l’analyse à « dire d’expert » et de calculs mécaniques. A chaque type de phénomène correspond une carte d’aléa par classe d’intensité. Ces cartes présentent une probabilité d’occurrence du type de phénomène  considéré.

Outre les différentes cartes d’aléa, l’évaluation du risque de mouvements de terrain nécessite aussi l’identification des enjeux. Pour les SDR-MVT, en raison de l’échelle de travail (1/50 000) et des objectifs visés (hiérarchisation du risque à l’échelle départementale), les enjeux retenus sont les zones bâties (ou urbanisées) et les voies de communication routière. La vulnérabilité des enjeux est représentée par une fonction binaire (indemne/détruit) selon qu’ils sont touchés (ou pas) par l’instabilité.

Dans cette situation (vulnérabilité et agression binaires), le risque calculé correspond au produit de la probabilité de survenance du phénomène par la valeur (exprimée en longueur, surface, nombre, …) de l’enjeu.

L’analyse de risque consiste donc à produire des cartes d’exposition, c'est-à-dire des cartes où seule la probabilité d’occurrence est variable, et où l’intensité du phénomène est considérée comme uniforme.

Au niveau des communes, le risque est calculé :

  • soit indépendamment des zones bâties ;
  • soit sur les zones bâties des communes suivant une échelle de valeurs absolues (nombre d’hectares affectés) ou relatives (pourcentage affecté).

Pour le réseau routier, il s’agit de :

  • cartes d’exposition au risque, celles-ci indiquent la valeur de l’aléa aux mouvements de terrain le long du réseau,
  • cartes de risque par commune, avec indication de la longueur du réseau routier exposée.

Résultats obtenus

Outre les cartes d’aléa et de risque, qui peuvent être directement exploitées en tant que telles, une démarche de hiérarchisation globale du risque de mouvements de terrain est proposée, par pondération des résultats de calculs du risque absolu ou relatif suivant le type de phénomène considéré.

Les cartes d’aléa et de risque réalisées au niveau de la zone pilote sont géoréférencées et structurées dans un SIG unique. Les processus d’évaluations suivies autorisent en outre une comparaison inter-départementale.

Partenaires

MEDDTL

Préfecture du Jura

RAPPORT PUBLIC

  • BRGM/RP-59065-FR - "Scénario départemental de risque mouvements de terrain : Méthodologie et processus de réalisation. Rapport final" - Télécharger le rapport
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34