logoprin

Observatoire de la Côte Aquitaine - Suivi de l’exposition aux mouvements de terrain de la route de la Corniche, commune d’Urrugne (Pyrénées-Atlantiques)

16.07.2015
Le BRGM réalise pour le compte du Département des Pyrénées-Atlantiques et dans le cadre des activités de l’Observatoire de la Côte Aquitaine, une mission de suivi des instabilités gravitaires qui affectent la falaise littoral et menacent plus ou moins directement la route de la Corniche (RD912) et le sentier littoral qui la borde sur le territoire de la commune d’Urrugne.

Un état des lieux préalable à la mise en place de ce suivi a été réalisé entre novembre 2011 et janvier 2012, à partir de reconnaissances visuelles (pédestres et héliportées) et de levés DGPS. Cette mission s’est poursuivie au cours des années 2013 et 2014 : levé DGPS du sommet de falaise et singularités morphologiques, campagne photographique réalisée à partir d’un survol héliporté. L’analyse comparative des résultats de ces investigations permet l’identification des zones de falaise ayant connu une évolution préjudiciable, en particulier sous l’effet des tempêtes hivernales et/ou d’épisodes pluvieux particuliers.

Contexte

Dans le cadre des travaux de l’Observatoire de la Côte Aquitaine, dont le BRGM est, avec l’ONF, l’un des opérateurs techniques, le Département des Pyrénées-Atlantiques a initié au second semestre 2011 la mise en place d’un protocole de suivi de la falaise littorale bordant la route de la Corniche (commune d’Urrugne), sur ses tronçons les plus exposés aux mouvements de terrain. L’étude réalisée en 2009 a révélé un aléa mouvement de terrain fort à très fort concernant plusieurs tronçons de l’infrastructure (linéaire cumulé de 1 km environ sur 4 km au total). Cette exposition forte est notamment liée à l’implantation de la route à proximité immédiate de la tête de falaise, dont l’instabilité naturelle est aggravée par l’érosion marine. Ce suivi s’inscrit dans une démarche de sécurité vis-à-vis des usagers de l’infrastructure routière (reliant Hendaye à la baie de Saint-Jean-de-Luz et fortement empruntée) et du sentier littoral longeant celle-ci coté falaise.

Vue d’ensemble d’un des tronçons suivis – campagne photographique du 04/04/2014 © Observatoire de la Côte Aquitaine, Balloïde Photo, 2014

Vue d’ensemble d’un des tronçons suivis - campagne photographique du 04/04/2014 © Observatoire de la Côte Aquitaine, Balloïde Photo, 2014

Objectif

Le suivi réalisé a pour objectifs de détecter et d’apprécier l’évolution de compartiments rocheux instables (ou susceptibles d’évoluer dans le temps) et du sommet de falaise, avec autant que possible une quantification des désordres survenus. Ces éléments de connaissance visent à apporter au Département des informations objectives permettant de prendre les dispositions préventives adéquates concernant les enjeux exposés : modalités de circulation, mesures de restriction éventuelles ou de sécurisation.

Programme des travaux

Le programme de suivi annuel comporte :

  • la réalisation de campagnes de levés topographiques (DPGS) du sommet de falaise et de points morphologiques particuliers (compartiments rocheux instables, ouvrage de protection ou de gestion des eaux pluviales de la route, fissuration sur chaussée, etc.) permettant de quantifier l’évolution du trait de côte et les déplacements des zones instables ;
  • la réalisation d’une campagne de clichés aériens par moyens héliportés. Les photographies sont prises depuis l’aplomb de la falaise littorale et de façon oblique depuis l’océan afin d’imager de manière complète l’escarpement (depuis la chaussée à son sommet jusqu’au pied) et de l’estran proche. 

Ces investigations sont complétées par les expertises et autres observations de terrain effectuées dans le cadre du programme de travail de l’Observatoire de la Côte Aquitaine.  

Résultats obtenus

Les investigations réalisées n’ont pas conduit à mettre en évidence une évolution marquée des conditions de stabilité de la falaise au droit des tronçons auscultés. Globalement, le niveau d’exposition de la route vis-à-vis des instabilités est analogue à celui évalué lors du lancement du protocole de suivi en 2011. Dans le détail toutefois, une progression des processus de démantèlement de la falaise au cours de la saison hivernale 2013/14 a été noté sur certains secteurs, nécessitant une vigilance accrue. Ainsi sur le tronçon 17, une cicatrice de glissement a été observée en sommet de falaise, pouvant menacer à plus ou moins court terme le sentier littoral en cas de régression de la zone d’arrachement. Une surveillance régulière spécifique a d’ores et déjà été mise en place. 

La réalisation d’une nouvelle campagne globale d’acquisition (DGPS, clichés aériens, observations au sol) est recommandée à la sortie de la prochaine saison hivernale (printemps 2015).

Levés DGPS réalisés entre 2011 et 2014 en sommet de falaise - tronçon 12 © Observatoire de la Côte Aquitaine

Levés DGPS réalisés entre 2011 et 2014 en sommet de falaise - tronçon 12 © Observatoire de la Côte Aquitaine.

Vues de détail – évolution du tronçon 17 entre le 18/10/12 et le 04/04/2014 © Observatoire de la Côte Aquitaine, Balloïde Photo, 2014

Vues de détail – évolution du tronçon 17 entre le 18/10/12 et le 04/04/2014. © Observatoire de la Côte Aquitaine, Balloïde Photo, 2014

Partenaires 

État, Conseil régional Aquitaine, Département des Pyrénées-Atlantiques.

RAPPORT PUBLIC

  • BRGM/RP-63993-FR - Suivi de l’exposition aux mouvements de terrain de la route de la Corniche, commune d'Urrugne (64) Etat des lieux avril 2014 - Télécharger le rapport