banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le glissement de Super-Sauze a été déclenché dans les années 60. Il est situé entre 2105 m et 1740 m d'altitude. Le volume total est estimé à 750 000 m3 (Enchastrayes, 2010). © BRGM - Audrey Baills

Modélisation quantitative de l’aléa mouvement de terrain par l’outil Alice

01.07.2012
Alice, logiciel BRGM d’aide à la cartographie de l’aléa mouvement de terrain, permet une approche quantifiée de l’aléa. Il est basé sur une approche mécanique (modèle géotechnique), dans laquelle les principales propriétés physiques du milieu sont quantifiées grâce à un modèle mathématique qui calcule une probabilité d’occurrence de glissement de terrain. Il met en oeuvre un système d’information géographique (SIG), où les informations sont spatialisées sous forme de grilles (raster), notamment la topographie (modèles numériques de terrain). Il requiert une connaissance de la répartition spatiale (voire temporelle) des paramètres qui vont conditionner la stabilité des sols : caractéristiques mécaniques et géométriques des couches, état hydrique…

Drapeau de l'EuropeAmélioration et développement d’Alice à travers différents projets

Trois projets successifs ont conduit au développement d’Alice et à son adaptation à différentes configurations, entraînant des ajustements, des compléments et des perspectives d’évolution. Dans le cadre du projet européen FP7 Safeland, coordonné par International Center for Geohazards (Norvège), le BRGM a piloté le volet "intégration des changements globaux dans les approches de quantification du risque".

Le modèle a ainsi été utilisé sur une zone d’aléa élevé, dans la région montagneuse de Barcelonnette (région PACA). Une quantification de l’aléa glissement de terrain, de l’exposition (enjeux matériels et humains) et de la vulnérabilité (réponse des infrastructures), tels qu’ils se présentent à l’heure actuelle, a d’abord été conduite à partir des données météorologiques observées (avec utilisation d’un logiciel hydrologique global, Gardenia).

Glissement de terrain de Super-Sauze, près de Barcelonnette, étudié dans les projets FP7-Safeland, ANR Sisca, thèse de J. Gance, © BRGM - Audrey Baills

Estimation probabiliste de la variation des surfaces instable entre aujourd’hui et la période 2021-2050

Des scénarios de changement climatique, fournis par les partenaires climatologistes, ont été intégrés au modèle (données de précipitations, d’évapotranspiration et de températures). En comparant les résultats obtenus à partir des données observées et ceux issus des scénarios, le modèle a pu mettre en évidence la variation probable des surfaces instables entre aujourd’hui et la période 2021-2050. La faisabilité de l’intégration du changement climatique dans Alice est ainsi démontrée. Cet outil a été utilisé pour des applications spécifiques en vue de répondre aux attentes des pouvoirs publics.

Projet européen DO-SMS : concentration des travaux du BRGM sur la problématique des glissements de terrain

C’est le cas du projet européen (Interreg IV), DO-SMS (développement d’outils pour le suivi des mouvements de sol pour la gestion durable du Sud- Ouest de l’Europe), qui vise à fournir aux pouvoirs publics des outils de surveillance et de cartographie dynamique des mouvements de terrain. Le BRGM a concentré ses travaux sur la problématique des glissements de terrain, avec l’utilisation d’Alice sur un site pilote, la côte basque (42 km de linéaire).

L’ensemble des données existantes (géologiques, géophysiques, cartographiques…), à la fois nombreuses et souvent très précises (de l’ordre du mètre), et le recueil de données complémentaires ont d’abord permis d’établir la carte des faciès du secteur, grâce à laquelle il est possible d’identifier les zones possédant une même colonne de roches (superposition de formations géologiques et épaisseurs identiques). Alice a ensuite été utilisé pour élaborer la carte de susceptibilité du site aux mouvements de terrain, avec une très grande précision, la zone étudiée étant à la fois de petite taille et très bien documentée.

 

Cartographie de la susceptibilité au glissement de terrain de la vallée de Barcelonnette pour la période actuelle.

Développement d’une méthodologie d’évaluation du risque de mouvement de terrain à l’échelle départementale

Le BRGM, enfin, a mis en place une méthodologie d’évaluation de l’aléa et du risque mouvement de terrain à l’échelle départementale (SDR-MVT : Schéma départemental des risques). Le département du Jura a été retenu comme zone pilote pour élaborer cette cartographie (à l’échelle 1/50 000), dans la perspective d’un déploiement à terme – de façon harmonisée – sur les grands bassins de risque du territoire national.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34