banner-ombre-top
banner-ombre-left
Vue de la rivière La Sioule. Photo prise dans le cadre des projets de réhabilitation, de sauvegarde ou de valorisation d'importants vestiges miniers de surface, menés par le BRGM, intégrant les critères culturels, touristiques, archéologiques et faunistiques (Pontgibaud, Puy-de-Dôme, 2012). © Laurent Mignaux - MEDDE

Mieux comprendre les assecs de la rivière Miette

16.10.2017
Affluent de l'Aisne, la Miette est un petit cours d'eau crayeux, de 15 km de longueur, ayant pour principal affluent le ruisseau de Fayau (8,7 km de long). Le bassin versant de la Miette présente une surface d’environ 100 km² et son lit mineur est classé en Zone Naturelle d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

La Miette à Juvincourt (Aisne). © BRGM

La Miette à Juvincourt (Aisne). © BRGM

Contexte

Carte de localisation du bassin versant de la Miette. © BRGM

Carte de localisation du bassin versant de la Miette. © BRGM

Depuis plus de 40 ans, les secteurs aval et amont du cours d’eau connaissent des assecs réguliers, tandis que la partie médiane est toujours en eau. La Miette constitue ainsi le seul cours d’eau de la région à présenter des assecs sur sa partie aval. Du fait de l’existence de ces étiages sévères sur l’aval de la Miette, il existe un déséquilibre local, menaçant l’alimentation des zones humides et/ou du cours d’eau par la nappe.

Objectifs

L’étude menée par le BRGM en partenariat avec l’Agence de l’eau Seine-Normandie, vise à mieux comprendre le fonctionnement hydrologique et hydrogéologique sur le bassin versant de la Miette.

L’objectif est notamment, en apportant des éléments de compréhension sur les échanges des zones humides et/ou du cours d’eau et de la nappe sous-jacente, de pouvoir confirmer ou infirmer les hypothèses émises pour expliquer les causes éventuelles d’assecs :

  • surexploitation de la nappe de la craie par des prélèvements en eaux souterraines de plus en plus importants ;
  • influence des carrières et nombreux plans d’eau  sur les écoulements des eaux superficielles et souterraines ainsi que sur les échanges nappe-rivière ;
  • présence d’une zone fracturée pouvant conduire à des infiltrations ou pertes du cours d’eau au profit de la nappe (possibilité de pertes karstiques dans l’aquifère crayeux) ;
  • évolution des échanges nappe-rivière en fonction du régime hydraulique et de la période de hautes ou de basses eaux.

Programme des travaux

L’étude s’est déroulée selon plusieurs phases :

  • Collecte, acquisition et mise en forme des données : cette phase a permis de faire un état des lieux de la situation hydrographique et géologique de la zone d’étude ainsi que des prélèvements opérés dans le bassin versant de la Miette ;
  • Réalisation de campagnes piézométriques de terrain : après une campagne préparatoire permettant d’affiner une sélection d’ouvrages retenus pour les mesures, deux campagnes ont permis de mesurer 32 points en périodes de basses eaux et 33 en période de hautes eaux. La zone aval a fait l’objet d’une campagne piézométrique plus précise que la partie amont afin de caractériser au mieux les échanges avec les cours d’eau ;
  • Analyses critiques des données acquises et élaboration de cartes piézométriques : deux cartes ont été établies, respectivement pour les périodes de hautes (mars 2015) et basses eaux (octobre 2014) ;
  • Bilan hydrologique et interprétation : le bilan hydrologique a été réalisé à partir des données climatiques, de débits, des chroniques piézométriques ou niveaux de nappes et des prélèvements, qui ont ensuite été exploitées dans une modélisation GARDENIA (logiciel de modélisation hydrogéologique globale à l’échelle d’un bassin versant, développé par le BRGM).

Résultats obtenus

Les travaux menés sur le bassin versant de la Miette ont conduit notamment à la réalisation de deux cartes piézométriques caractérisant les niveaux de la nappe de la craie en période de basses eaux et hautes eaux.

 basses et hautes eaux. © BRGM

Cartes piézométriques de la nappe de la Craie : basses et hautes eaux. © BRGM

La Miette, entre Amifontaine et la confluence avec le Fayau, représente un exutoire pour la nappe. Ce rôle diminue au fil de l’écoulement en direction de l’Aisne, voire s’inverse en aval du lieu-dit « Les Grands Marais », où le cours d’eau a tendance à alimenter la nappe en période de basses eaux.

Profil en long du cours d’eau de la Miette et de la nappe en périodes de basses et de hautes eaux. © BRGM

Profil en long du cours d’eau de la Miette et de la nappe en périodes de basses et de hautes eaux. © BRGM

Les simulations réalisées à partir du modèle GARDENIA ont permis d’établir le bilan hydrologique du bassin versant de la Miette. Les résultats laissent supposer que les assecs ne sont pas directement imputables à l’irrigation et qu’il s’agit d’un phénomène récurrent. Toutefois, l’augmentation des prélèvements sur le bassin versant a pour conséquence d’allonger la durée des assecs.

Si la démarche suivie a permis de simuler les débits et d’évaluer les ressources, les résultats obtenus sont soumis à de fortes incertitudes en raison du faible volume de données de débits observés au droit de l’exutoire du bassin versant.

Pour améliorer la connaissance de ces ressources, il apparaît nécessaire de bénéficier de plusieurs mesures de débit complémentaires à l’exutoire du bassin versant qui pourraient être utilement complétées par des observations sur des durées d’assecs tout au long du tracé de la Miette.

PARTENAIRES

Agence de l’eau Seine-Normandie

Direction territoriale Vallée d’Oise

Direction Départementale des territoires de l’Aisne (DDT02)

Syndicat mixte Intercommunal d’aménagement du Bassin de la Vesle (SIABAVE)

Chambre d’Agriculture de l’Aisne

DREAL Picardie

Office National des eaux et des milieux aquatiques de l'Aisne (ONEMA)

Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique de l'Aisne (FPPMA)

RAPPORT PUBLIC

BRGM/RP-64102-FR - Étude du fonctionnement hydrologique-hydrogéologique du bassin versant de la Miette (02) - Télécharger le rapport

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34