logoprin

Investigations, cartographie et recommandations pour la réhabilitation d’un chemin de visite sur les sites de la Grande Guerre du col de la Chapelotte (Vosges)

22.07.2015
Les Départements du Haut-Rhin et des Vosges, par le biais de leur Agence Du Tourisme (ADT), ont initié une démarche de mémoire des sites de la Grande Guerre. L’objectif était d’évaluer les zones à risque sur le court terme (jusqu’à fin 2018) le long du sentier de mémoire de la Chapelotte par rapport aux phénomènes d’effondrement/affaissement de cavités souterraines à faible profondeur (1 à 2 m).

L’aléa a été cartographié selon trois niveaux (écarté, non écarté et avéré). L’aléa "écarté" est le plus présent. Sur les zones d’aléa "non écarté", il faudrait réaliser des investigations complémentaires (prospection des vides accompagnée par le Secours Spéléologique Français (SSF) ou détection par géoradar) afin d’orienter d’éventuels travaux de mise en sécurité. L’aléa "avéré" implique, quant à lui, la mise en place de moyens protecteurs : panneaux qui préviennent les visiteurs du danger, rondins de bois au sol ou en barrières (illustration) et/ou pose de géotextile. 

La Communauté de Communes de la Vallée de la Plaine (CCVP), associée au Commissariat à l'Aménagement du Massif des Vosges, qui gèrent le Pôle d’Excellence Rurale interdépartemental (PER) "tourisme de mémoire 14-18", a participé au financement l’étude.

Entrée de galerie française. © BRGM

Entrée de galerie française. © BRGM

Contexte 

Les Départements du Haut-Rhin et des Vosges, par le biais de leur Agence Du Tourisme (ADT), ont initié une démarche de mémoire des sites de la Grande Guerre. L’objectif était d’évaluer les zones à risque le long du sentier de mémoire de la Chapelotte par rapport aux phénomènes d’effondrement / affaissement de cavités souterraines à faible profondeur  (1 à 2 m) et sur le court terme (jusqu’à fin 2018).

Sur la base de l’expérience acquise grâce à l’étude menée au Hartmannswillerkopf où, en 2006, une galerie souterraine s’est effondrée sous le sentier principal, il est apparu impératif que soient sécurisés les autres parties de ce site historique de la Grande Guerre, dans le cadre de leur valorisation.

Objectif

L’objectif est d’évaluer, le long du sentier mémoire de la Chapelotte dans la Vallée de la Plaine, les zones  exposées sur le court terme (jusqu’à fin 2018) aux phénomènes d’effondrement / affaissement de cavités souterraines à faible profondeur (1 à 2 m).

Le terme "effondrement" est utilisé car c’est ce phénomène qui présente le principal risque pour les usagers du sentier, car il génère des cratères parfois relativement profonds. 

Programme des travaux

Le secteur d’étude correspond à une surface d’environ 17 hectares. Pendant la guerre de 14-18, les terres étaient françaises au Sud de la ligne de front et allemandes au Nord et à l’Est. Le site est célèbre pour la "guerre des mines", qui consistait à creuser d'étroites galeries sous les lignes ennemies puis les faire exploser. Le camp allemand a bénéficié d’une logistique forte de défense qui lui a permis de réaliser des ouvrages souvent bétonnés, reliés par des tranchées profondes. Le secteur allemand dispose en outre d’un réseau très développé de galeries souterraines creusées par des mineurs, certaines atteignant plus de cinquante mètres de long.

Les ouvrages français sont souvent creusés à même la roche (grès du Buntsandstein), et reliés par un réseau de tranchées peu développé.

Résultats obtenus

Le niveau d’aléa effondrement des cavités de la guerre de 14-18 est défini sur une bande de 20 mètres de part et d’autre du sentier. Il est subdivisé en trois niveaux :

  • Aléa écarté (vert) : le tronçon ne présente pas d’indices de présence de galeries ou de cavité souterraine ou bien la prospection des ouvrages souterrains reconnus montre leur stabilité. Il n’y a pas de préconisation particulière ;
  • Aléa non écarté (orange) : le tronçon présente des entrées de galerie ou des abris, mais leur prospection pour en évaluer la stabilité nécessite un encadrement (par le Secours Spéléologique Français (SSF), par exemple) ou bien l’entrée est simplement inaccessible. Le risque existant sur ces tronçons devra donc être mieux évalué au moyen d‘investigations complémentaires (géoradar), puis éventuellement écarté par une action de remédiation ou d’évitement ;
  • Aléa avéré (rouge) : le tronçon présente soit une zone riche en entrées, galeries et effondrements, soit des ouvrages souterrains qui ont été investigués et dont des indices d’instabilités, comme des montés de voûte, ou des blocs instables, ont été mis en évidence. Le risque est reconnu et nécessite une action de remédiation ou d’évitement.

Les préconisations pour l’aléa "avéré" et "non écarté" peuvent être de plusieurs types :

  • installation de panneaux qui préviennent les visiteurs du danger et soulignent l’interdiction de rentrer dans les cavités ;
  • installation d’un géotextile au niveau du sentier ;
  • pose d’un radier (rondin de bois ou autre) ;
  • pose de barrières pour interdire l’accès au visiteur ;
  • inspection des galeries encadrée par le SSF ;
  • reconnaissance par géoradar. Un linéaire supplémentaire de 1 000 m est ainsi préconisé au niveau des aléas « non écartés » car les tests réalisés (également l’un des objectifs de l’étude) sur une galerie connue ont montré la pertinence de cette technique.

Image d’un profil Géoradar sur le Col de la Chapelotte (secteur P1, Enregistrement 60) qui a montré une correspondance avec la position d’une galerie connue (Noté « Anomalie » sur l’illustration). © BRGM

Image d’un profil Géoradar sur le Col de la Chapelotte (secteur P1, Enregistrement 60) qui a montré une correspondance avec la position d’une galerie connue (noté "Anomalie" sur l’illustration). © BRGM

Partenaires

Communauté de Communes de la Vallée de la Plaine (CCVP)

RAPPORTS PUBLICS

  • BRGM/RP-63793-FR - Col de la Chapelotte (54). Cartographie de l’aléa effondrement et recommandations. Rapport final - Télécharger le rapport
  • BRGM/RP-63794-FR - La Fontenelle (88). Cartographie de l’aléa effondrement et recommandations. Rapport final - Télécharger le rapport