logoprin

Gestion de la ressource en eau sur le territoire de la commune de Saint-Benoit (La Réunion): évaluation et actualisation des potentialités hydrogéologiques

16.10.2017
En raison de tensions récurrentes sur ses ressources en eau souterraine (présence de phytosanitaires) et en eau de surface (présence de bactéries), la commune de Saint-Benoît (La Réunion) souhaite améliorer son schéma d'alimentation en eau potable en valorisant de nouvelles potentialités aquifères sur son territoire. La stratégie de la commune consiste à prioriser la recherche de ressources en eau souterraine afin d’éviter les problèmes relatifs à la présence de bactéries. Ces ressources devront par conséquent être situées en altitude, c’est-à-dire en amont des zones agricoles, à l’origine de la pression phytosanitaire.

 Chemin de Ceinture.

Géométrie de la structure en paléovallée, cible potentielle de nouvelles ressources en eau en altitude, en amont des pressions polluantes. Sphère vert : Piton Armand – Sphère rouge: Chemin de Ceinture.

Objectifs

La commune de Saint-Benoit souhaite ainsi appuyer sa réflexion sur une expertise géophysique, géochimique et hydrogéologique de détail de certaines ressources en eau souterraine existantes (sources ou forages) non exploitées.

Il s'agit de recadrer, aux plans de la qualité et de la quantité, les capacités d'exploitation d'ouvrages, voire de certains secteurs aquifères, pour juger de l'intérêt, pour la commune, d'investir pour une meilleure réponse aux problématiques d'alimentation en eau potable.

Ces objectifs impliquent d’identifier de potentielles nouvelles ressources en eau. Ils passent par une expertise qui s’appuie sur une approche interdisciplinaire exploitant des techniques d'investigation géologique, géophysique, hydrogéologique et géochimique.

Programme des travaux

Afin d’actualiser les potentialités hydrogéologiques sur le territoire de la commune de Saint-Benoit, les tâches suivantes ont été réalisées :

  • Compilation synthétique de données et sélection de sources qui pourraient présenter un intérêt en termes d'exploitation ;
  • Valorisation des données acquises par géophysique aéroportée sur le secteur (Martelet et al., 2014[1]) pour la réinterprétation des zones favorables à une exploitation des eaux souterraines ;
  • Modélisation conceptuelle du comportement hydraulique de trois forages sur la base des données d'essai de pompage disponibles. Ce point concerne la définition d'un mode de fonctionnement théorique (aquifère compartimenté à limites multiples) et le calage d'un modèle de fonctionnement afin de procéder à des simulations pour disposer d'éléments d'appréciation sur la capacité de production des ouvrages ;
  • Caractérisations physico-chimique, isotopique et datation des eaux de trois forages ;
  • Compilation synthétique de l'ensemble des données acquises afin de déterminer les potentialités hydrogéologiques de la commune de Saint-Benoit en listant, entre autres, les critères de quantité et de qualité, les études complémentaires nécessaires et le niveau de risque associé.

Résultats de la diagraphie GFTC (Gamma naturel, Flux, Température et Conductivité) en dynamique (Q=2.25 m3/h). © IdéesEAUX, 2015.

Résultats de la diagraphie GFTC (Gamma naturel, Flux, Température et Conductivité) en dynamique (Q=2.25 m3/h). © IdéesEAUX, 2015.

Résultats obtenus

Dans le cadre d’une démarche prospective sur les ressources en eau de la commune de Saint-Benoit, les potentialités identifiées sont :

  • des ressources conventionnelles, présentant des difficultés techniques peu élevés à moyennes : il conviendrait d’effectuer diverses démarches de prospection hydrogéologique sur les secteurs de (i) Bethléem-Abondance (nappe d’accompagnement de la rivière des Marsouins), (ii) Rivière de l’est (nappe d’accompagnement), (iii) Piton Armand / Cambourg / les Chicots / Les Orangers (nappe de base) ;
  • des ressources non conventionnelles, présentant des difficultés techniques élevées engendrant un niveau de risque non négligeable : des forages de reconnaissance pourraient permettre de caractériser les potentialités hydrogéologiques d’une structure résistante dans les Hauts de la commune de Saint-Benoit, dans le prolongement aval de la Plaine des Palmistes.

Au-delà de la nécessité d’identifier de nouvelles ressources en eau exploitables, la mise en œuvre d’une politique d’intercommunalité permettrait de partager l’importante ressource du sud de la Plaine des Palmistes, sur les contreforts de la Fournaise (forage de Bras Piton bis à réaliser).

Enfin, la notion d’adaptation des pratiques agricoles en vue de préserver la ressource est abordée dans le cadre d’une stratégie globale de la gestion de la ressource en eau.

En effet, des ressources en eau en quantité importante sont présentes sur le territoire de la commune de Saint-Benoit. Ces dernières sont toutefois impactées par la présence de phytosanitaires en relation avec les activités agricoles. Le contexte hydrogéologique des planèzes de Saint-Benoit est toutefois très favorable à une amélioration rapide (environ 5 ans) de la qualité des eaux en réponse à une adaptation des pratiques agricoles. Cette politique d’adaptation des pratiques agricoles constitue un objectif à mettre en œuvre dès que possible pour des résultats efficaces et durables à un horizon de quelques années.

PARTENAIRES

Commune de Saint-Benoit

IdéesEAUX

RAPPORT PUBLIC

BRGM/RP-66680-FR - Évaluation et actualisation des potentialités hydrogéologiques sur le territoire de la commune de Saint-Benoit - Télécharger le rapport



[1] Martelet G., Reninger P.A., Perrin J., Deparis J. (2014) – Acquisition géophysique héliportée de l’île de La Réunion. Rapp. BRGM/RP-63818-FR, 90 p.