banner-ombre-top
banner-ombre-left
L'évapotranspiration, sur le fleuve Oyapok, près du village de Camopi, en Guyane. En région tropicale en moyenne près des 2/3 des eaux précipitées sont évapotranspirées par la végétation (Camopi, Guyane, 1995). © BRGM - Patrick Lachassagne

Évolution du trait de côte en Guyane : caractérisation de la dynamique côtière, de 1950 à 2013, à l’échelle régionale

08.10.2014
Le littoral de la Guyane fait partie des côtes les plus instables au monde. Il est soumis à des phénomènes d’érosion-sédimentation très importants, sous l’influence de la décharge sédimentaire du fleuve Amazone qui se traduit, à la côte, par le passage successif de vastes bancs de vase migrant vers le Nord-Est. Cette grande instabilité contraint fortement l’aménagement de la bande côtière et génère de multiples problèmes : envasement des accès portuaires, érosion côtière, délimitation administratives imprécises, etc.

Ce projet a permis de réaliser la cartographie de l’évolution du trait de côte et de produire des cartes d’indicateurs régionaux.

Contexte de réalisation

Le littoral de la Guyane fait partie des côtes les plus instables au monde. Il est soumis à des phénomènes d’érosion-sédimentation très importants, sous l’influence de la décharge sédimentaire du fleuve Amazone qui se traduit, à la côte, par le passage successif de vastes bancs de vase migrant vers le Nord-Est. Cette grande instabilité contraint fortement l’aménagement de la bande côtière et génère de multiples problèmes : envasement des accès portuaires, érosion côtière, délimitations administratives imprécises, etc.

Or il n’existe pas de bases de données cartographiques permettant de caractériser l’évolution du trait de côte à l’échelle régionale. Par ailleurs, la Stratégie Nationale de Gestion Intégrée du Trait de Côte (SNGTC, 2012) prévoit que chaque Région doit établir une cartographie de l’érosion côtière sur la base d’un indicateur national, évalué à partir de la position des traits de côte historiques.

Erosion littorale au niveau du polder rizicole de Mana (Guyane française)

Erosion littorale au niveau du polder rizicole de Mana (Guyane française).

Programme des travaux

L’objectif de ce projet, soutenu par la DEAL Guyane, est donc de créer une base de données cartographique de la position du trait de côte à l’échelle régionale sur les soixante dernières années. A partir de cette base de données, la dynamique côtière est ensuite analysée grâce à une série d’indicateurs permettant de caractériser l’évolution du trait de côte.

La position des traits de côte pour les années 1950, 1988, 1997, 2006 et 2013 a été extraite par photo-interprétation des anciennes campagnes de photographie aérienne de l’IGN et des images satellite Landsat pour la période plus récente.

Résultats obtenus

Ce projet a permis de réaliser une cartographie au 1/200 000 de l’évolution du trait de côte entre 1950 et 2013 sur l’ensemble des 350 km du littoral de la Guyane et de produire des cartes d’indicateurs statistiques régionaux d’évolution du littoral.

PARTENAIRE

  • DEAL Guyane

RAPPORT PUBLIC

  • BRGM/RP-62904-FR - Evolution du trait de côte en Guyane. Caractérisation de la dynamique côtière entre 1950 et 2013 à l'échelle régionale. Rapport final - Télécharger le rapport
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34