banner-ombre-top
banner-ombre-left
Une bananeraie en Martinique (Lamentin, Martinique, 2012). © BRGM - Mathilde Senergues

Essai d’intercomparaison de l’analyse de la chlordécone et de ses métabolites dans les sols

27.02.2015
Les conclusions du Groupe d’Orientation et de Suivi Scientifique du Plan National d’Action Chlordécone ont mentionné le besoin de poursuivre les échanges entre les laboratoires compétents dans l'analyse de cette substance, et de mener à bien des essais inter-laboratoires.

Les résultats de l’essai réalisé sont à interpréter avec précaution compte tenu du faible nombre de participants (11). On constate une dispersion forte des résultats (CVR), de 40 à 60 % pour la chlordécone et de 45 à 104 % pour la chlordécone-5b-hydro. De ce fait, un grand nombre de laboratoires obtient des scores considérés comme acceptables (z-score <2) car leurs résultats ne sont pas statistiquement différents de l’ensemble des résultats des autres participants. Cependant, cette exploitation statistique normalisée masque, dans certains cas, une gamme étendue de concentration et des résultats éloignés de la valeur de référence de l’essai, qui pourront apparaitre comme non satisfaisants du point de vue de l’utilisateur final.

Contexte de réalisation

La chlordécone est un pesticide organochloré persistant, utilisé durant de nombreuses années dans les départements français des Antilles pour lutter contre le charançon du bananier. Au-delà de la date d’interdiction de son utilisation au début des années 1990, cette molécule contamine durablement une partie des sols et des eaux de la Martinique et de la Guadeloupe.

L’analyse de cette substance est délicate du fait de certaines de ses propriétés physico-chimiques, comme sa faible solubilité dans l’eau et son hygroscopie. En l’absence de méthode normalisée pour l’analyse de la chlordécone dans les eaux et dans les sols, les laboratoires d’analyse environnementale ont développé des méthodes internes.

Les conclusions du Groupe d’Orientation et de Suivi Scientifique du Plan National d’Action Chlordécone (PNAC), mentionne le besoin de poursuivre les échanges entre les laboratoires compétents dans l'analyse de la chlordécone et de mener à bien des essais inter-laboratoires, en positionnant clairement les laboratoires antillais sur ces essais inter-calibration. Dans le domaine de l’eau, ces essais s’appuient sur le réseau AQUAREF, qui a organisé en 2012 un essai inter-laboratoires pour la chlordécone et son métabolite la chlordécone-5b-hydro-dans les eaux douces. La question n’ayant pas été résolue la matrice sol, le SPNQE (Service de la Prévention des Nuisances et de la Qualité de l’Environnement) a souhaité l’appui du BRGM. Une étude d’inter-comparabilité des résultats des différents laboratoires au sein d’un exercice de dosage de la chlordécone et ses métabolites dans les sols a donc été réalisée.

Valeurs des z-scores des 11 laboratoires pour la chlordécone dans les 6 échantillons de sols (A à F).

Objectifs

Cette campagne est un premier essai pour la matrice sol sur ces substances. Il s’agit de fournir des informations aux laboratoires sur la fiabilité de leurs résultats, afin de leur permettre d’améliorer leurs protocoles, le cas échéant, et aussi de fournir à l’ensemble des utilisateurs des données des informations quant à la dispersion des résultats analytiques.

Les sols ont été sélectionnés parmi ceux représentatifs des Antilles afin de prendre en compte la nature du sol et le niveau de concentration. Ils devaient contenir la chlordécone et ses deux métabolites.

Programme des travaux

Le projet consiste à réaliser un premier essai inter-laboratoires pour l’analyse dans les sols de la chlordécone et ses métabolites. Le travail, dans un premier temps, a identifié le maximum de laboratoires français et étrangers en mesure de réaliser cet essai. Puis il s’est agi de sélectionner et prélever aux Antilles des sols contaminés et de les préparer (séchage, broyage, quartage, mise en flacons) afin de les distribuer aux laboratoires participants. Une étude de stabilité et d’homogénéité des échantillons a ensuite été effectuée. A l’issue de la réception des résultats des analyses et des informations sur les méthodes d’analyses, un traitement statistique a été effectué pour permettre aux laboratoires participants de se situer par rapport au nuage de dispersion des analyses rassemblées sur un même graphique. Une analyse des informations est également réalisée afin de préciser les pratiques nationales.

Résultats obtenus

Cet essai a réuni onze participants, dont neuf laboratoires nationaux, un espagnol et un chinois.

Les méthodes mises en œuvre par les onze laboratoires permettent de constater qu’en l’absence de norme dédiée à l’analyse de la chlordécone, les laboratoires ont développé leurs méthodes internes, en s’appuyant sur leur expérience, les documents existants et les normes dédiées à l’analyse des solides avec des équipements analytiques classiques. Les méthodes consistent en général en une extraction par solvant à chaud (ASE) ou à température ambiante (agitation) suivie d’une analyse par chromatographie liquide ou gazeuse, systématiquement couplée à une détection par spectrométrie de masse.

Les limites de quantification annoncées par les laboratoires nationaux pour la chlordécone sont variées et se situent en général autour de 10 µg/kg de matière sèche. En revanche, les limites de quantification de la chlordécone-5b-hydro (le principal métabolite) sont parfois trop élevées par rapport aux teneurs rencontrées dans les sols.

Le degré de maturité des onze laboratoires nationaux pour l’analyse de la chlordécone et ses métabolites dans les sols est différent ; certains sont accrédités (4), d’autres en cours de validation de la méthode (3).

Les résultats de l’essai sont à interpréter avec précaution compte tenu du faible nombre de participants. On constate une dispersion forte des résultats (CVR), de 40 à 60 % pour la chlordécone et de 45 à 104 % pour la chlordécone-5b-hydro. De ce fait, un grand nombre de laboratoires obtient des scores considérés comme acceptables (z-score* <2) car leurs résultats ne sont pas statistiquement différents de l’ensemble des résultats des autres participants. Cependant, cette exploitation statistique normalisée masque, dans certains cas, une gamme étendue de concentration et des résultats éloignés de la valeur de référence de l’essai, qui pourront apparaitre comme non satisfaisants du point de vue de l’utilisateur final.

*Z-score = (valeur échantillon – valeur moyenne) / (écart type)

Cette étude :

  • confirme le besoin de contrôles qualité internes pour chaque échantillon et la prise en compte de tous les paramètres de la matrice et des composés lors de la mise en place et de la validation d’une méthode analytique ;
  • conforte la valeur ajoutée de l’accréditation des laboratoires et l’importance pour les pouvoirs publics d’exiger cette disposition pour les prestations qu’ils demandent ;
  • conforte le besoin d’essais d’inter-comparaison pérennes, afin que les laboratoires puissent évaluer régulièrement leurs performances et les améliorer, et que les pouvoirs publics puissent disposer d’informations concernant la fiabilité des résultats fournis par la profession sur ces paramètres et ces matrices.

PARTENAIRE

  • Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie  (MEDDE) 

RAPPORT PUBLIC

  • BRGM/RP-63113-FR - Essai d'intercomparaison de l'analyse de la chlordécone et de ses métabolites dans les sols. Rapport final - Télécharger le rapport
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34