banner-ombre-top
banner-ombre-left
Echelles limnimétriques emportée par la Loire (Orléans, 2012). © BRGM - Benjamin Francois

Élaboration d’un outil de gestion des prélèvements d’eau sur le bassin de l’Avre

16.10.2017
Depuis plusieurs années des épisodes de sécheresse ont affecté le bassin de l’Avre, générant des situations d’assecs, particulièrement dans la partie amont et engendrant des impacts importants dans la partie aval. Ceci a conduit à inclure dans le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de l’Avre des objectifs de sécurisation de la production locale d’eau potable et de préservation des écosystèmes aquatiques.

Plan de situation et vue de la rivière Avre. © BRGM

Plan de situation et vue de la rivière Avre. © BRGM

Contexte

En effet, un niveau de prélèvement élevé, conjugué aux problèmes de disponibilité de la ressource en eau souterraine et d’impact écologique sur les masses d’eau superficielles, notamment en aval de Verneuil-sur-Avre (27), rend nécessaire une gestion équilibrée et durable de la ressource en eaux souterraines, prenant en compte non seulement les besoins mais également les contraintes à respecter pour garantir la préservation et la protection de cette ressource et des milieux aquatiques associés.

Afin de disposer des éléments nécessaires à la mise en œuvre d’une politique de gestion durable des eaux souterraines,  le BRGM, en partenariat avec la DREAL, l’Agence de l’eau Seine-Normandie et Eau de Paris (EdP), a réalisé une étude visant à  évaluer l’impact des prélèvements actuels et futurs, définir des volumes d’eau prélevables[1] et établir des règles volumiques de gestion de la ressource en eau sur le bassin de l’Avre.

Objectifs

Les objectifs de l’étude ont consisté à élaborer un outil de gestion fournissant les éléments nécessaires à une gestion optimisée de la ressource en eau à partir de la détermination des quotas de prélèvement dédiés à chaque usage au cours du temps, de manière à pouvoir respecter une série de contraintes techniques, économiques et environnementales.

Programme des travaux

Les travaux se sont déroulés selon six phases, à savoir :

  • synthèse des données et des informations existantes,
  • acquisition de données complémentaires (traçages, campagne géophysique, suivis piézométriques en continu) visant à mettre en évidence des structures géologiques supposées, des axes d’écoulements préférentiels (ex. liens karstiques) et à vérifier certaines limites du bassin hydrogéologique,
  • calculs de bilans hydrologiques et élaboration d’un schéma conceptuel du fonctionnement de l’hydro-système de l’Avre,
  • élaboration d’un modèle géologique en support au modèle hydrogéologique,
  • construction du modèle hydrogéologique représentatif des caractéristiques et du fonctionnement de l’hydro-système (nappes, rivières, zones humides) du bassin versant,
  • simulation de divers scénarii à l’aide du modèle hydrogéologique afin de fournir les éléments nécessaires à l’établissement de règles de gestion du bassin de l’Avre.

Résultats obtenus

Ce projet multi-partenarial a permis de fournir un ensemble d’éléments au gestionnaire de la ressource en eau qui permet aujourd’hui d’établir des règles de gestion de cette ressource, dans le respect des notions de « développement durable » et « d’usages équitables », deux des axes forts véhiculés par la Directive cadre sur l’eau de 2001 et par la Loi sur l’eau et sur les Milieux Aquatique de 2006 (LEMA).

Parmi les résultats obtenus, le projet a tout particulièrement permis d’apporter des réponses aux interrogations suivantes :

  • Quels sont les volumes d’eau prélevables dans le bassin de l’Avre ?  Quel est l’Impact des volumes d’eau prélevés sur l’hydro-système de l’Avre ?
  • Quel est l’impact du climat sur les ressources en eau du bassin de l’Avre ? 
  • Quelles sont les zones de connexion/déconnexion de la nappe et de la rivière ? 
  • Qu’est-ce qui explique la présence de zones de résurgences et de sources importantes ?
  • Quel est le rôle des discontinuités géologiques dans les écoulements souterrains ?

Comparaison des débits de l’Avre mesurés et simulés à la station de jaugeage de Muzy (station aval). © BRGM

Comparaison des débits de l’Avre mesurés et simulés à la station de jaugeage de Muzy (station aval). © BRGM

Impacts des prélèvements sur le Qmna5 naturel de la rivière aux différentes stations de jaugeage – résultats des différents scénarii simulés. © BRGM

Impacts des prélèvements sur le Qmna5 naturel de la rivière aux différentes stations de jaugeage – résultats des différents scénarii simulés. © BRGM

PARTENAIRE

Agence de l’eau Seine-Normandie

DREAL

Eau de Paris

RAPPORT PUBLIC

BRGM/RP-64817-FR - Modélisation hydrodynamique du bassin versant de l'Avre - Télécharger le rapport

[1] Volumes effectivement mobilisables dans une ressource en eau sans dégrader les milieux aquatiques du bassin (zones humides, débits d’étiage des cours d’eau).

 

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34