banner-ombre-top
banner-ombre-left
La tuffière de Rolampont, source pétrifiante, est un milieu fragile aujourd’hui protégé et aménagé pour la visite, conjointement par la commune et l'ONF (Rolampont, au nord de Langres, Haute-Marne, 2006). © BRGM - François Michel

AGORA : Optimisation du champ captant de "la ligne des 100 000 m³/j" à Bordeaux

01.10.2019
L’objectif de cette étude, réalisée en appui à Bordeaux Métropole, était d’identifier le meilleur compromis entre exploitation et impact de la ressource en eau située au sud de Bordeaux en combinant une analyse fine des données de terrain à une approche d’optimisation par modélisation (Marthe/Capucine).

Inspection des forages du champ captant à Bellefond (Gironde). © BRGM - Anaïs Hoareau

Le besoin

L’oligocène constitue une ressource stratégique pour l’alimentation en eau potable de l’agglomération bordelaise. Elle est notamment exploitée via un ensemble de forages dénommé la ligne des « 100 000 m³/jour » qui a engendré, au fur et à mesure de son exploitation, une baisse progressive de la piézométrie dans certains secteurs provoquant un dénoyage de la nappe de l’Oligocène.

Il est ainsi devenu nécessaire d’apporter un diagnostic sur l’exploitation de ces forages afin de déterminer comment exploiter au mieux le réservoir tout en respectant les recommandations du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) Nappes Profondes de Gironde sur le dénoyage du réservoir.

Les résultats

Cette étude, basée sur le croisement d’une analyse fine des données récoltées sur chaque forage (pompages d’essais, contraintes d’exploitation réglementaires et/ou techniques) et d’une approche d’optimisation exploitant un modèle hydrodynamique pré-existant élaboré dans le cadre du SAGE a permis d’aboutir aux résultats suivants :

  • Diagnostic des forages de la ligne des 100 000 m³/j : identification des différents régimes d’écoulement autour de chaque forage et définition des propriétés de l’ouvrage, de l’aquifère, en vue d’améliorer le modèle hydrodynamique ;
  • Optimisation du champ captant dans sa configuration actuelle afin de trouver le meilleur compromis entre exploitation et impact sur la ressource. Les résultats montrent qu’un gain de l’ordre de +1 800 000 m³/an pourrait être atteint en modifiant le modèle d’exploitation du champ captant ;
  • Optimisation de la disposition des forages du champ captant pour limiter les interférences et maximiser la production.

L’utilisation

Les résultats de ce projet vont être utilisés par Bordeaux Métropole et SUEZ pour :

  • modifier la gestion de certains ouvrages en adaptant les niveaux de régulation et réviser les valeurs seuils sur les débits et les charges des déclarations d’utilité publique,
  • orienter les choix de réalisation de nouveaux forages.

Résultat d’optimisation dans la configuration initiale du champ captant. © BRGM

Ils en parlent

« Le projet Agora est toujours en cours, nous continuons à collecter des données. Mais déjà, nous mettons à disposition de notre exploitant des informations importantes pour son activité. Ce partenariat avec le BRGM nous permet d’optimiser l’exploitation de nos champs captants grâce aux modèles hydrogéologiques et d’envisager le positionnement de nouveaux forages. Nous pouvons donc tester des configurations spécifiques et envisager d’autres études à l’avenir. »
Mireille Prêt, direction de l’eau, Métropole Bordeaux

Les partenaires

  • Bordeaux métropole
  • Suez
  • SMEGREG (Syndicat mixte pour la gestion de la ressource en eau du département de la Gironde)

RAPPORTS PUBLICS

Atlas des zones à risques du SAGE Nappes Profondes de Gironde

Atlas des zones à risque du SAGE Nappes Profondes de Gironde Phase 2

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34