banner-ombre-top
banner-ombre-left
classes: 
ressources-minerales

Évaluation du potentiel minéral en terre : application au tungstène et à l’antimoine en France métropolitaine

Les acteurs publics et économiques ont besoin de disposer d’une information complète et actualisée sur les potentialités du territoire national placées en amont des projets d’exploration minière. La disponibilité de données géologiques et minières et d’analyses de prédictivité constitue un élément essentiel pour évaluer le potentiel national en ressources minérales primaires et déclencher des investissements pour leur recherche. Depuis 2010, le BRGM contribue ainsi à la revalorisation du potentiel minier français, avec de nombreuses études réalisées avec le soutien du ministère chargé de l’Environnement et mises à disposition sur Minéralinfo (www.mineralinfo.fr).

Un mémento d’une filière d’exploitation en carrière : les carbonates calciques et magnésiens

Les mémentos sont des documents de synthèse permettant d’identifier, pour une filière d’extraction minérale, les gisements du territoire, les carrières exploitant ces ressources, leur production, les usages de ces produits et leur marché. Depuis 2013, le BRGM contribue, avec le soutien du Ministère chargé de l’Environnement, à leur actualisation afin d’informer la communauté socio-économique sur le potentiel des minéraux industriels français et des roches ornementales et de construction. Les mémentos concernant la filière de la silice, de la barytine et des pierres ornementales et de construction ont notamment été édités et mise à disposition sur Minéralinfo (www.mineralinfo.fr).

Une carte des extractions et des usines de transformation métallique et de sel sur le territoire Français

En France, le potentiel minier connu est peu valorisé. En outre, de nombreux opérateurs miniers ont obtenu ces dernières années des permis exclusifs de recherche (PER) afin d’identifier et d’évaluer de nouveaux gisements en ressources minérales. Un document synthétique sur l’activité extractive a permis de dresser un état des lieux des sites d’extraction et des usines de transformation produisant des métaux et du sel en France. L’exploitation minière française concerne principalement le sel, une mine de calcaires bitumineux et deux mines de bauxite. Les filières métallurgiques et de recyclage des métaux constituent un tissu industriel dynamique avec une production de métaux de base comme les aciers, l’aluminium, le cuivre, le plomb, le zinc, le chrome, le titane, le lithium… ainsi que onze métaux considérés comme des matières premières critiques (antimoine, cobalt, hafnium, indium, silicium métal, tungstène, vanadium ou encore des platinoïdes).

L’exploration et l’exploitation de l’or alluvionnaire en Guyane : synthèse des techniques employées, recommandations et alternatives

L’exploitation de l’or alluvionnaire en Guyane est un secteur dynamique de l’activité extractive du fait de la hausse des cours du métal jaune, de la structuration de la filière, des formations dispensées par celle-ci, de l’accélération de l’instruction des titres par les services de l’État et de la pression exercée par les orpailleurs illégaux, qui utilisent une technique prohibée sur le territoire national français depuis 2006 faisant emploi de mercure dans le procédé de récupération de l’or.

Point de vue français sur la criticité des métaux

A travers les seize monographies de substances et les vingt-quatre fiches de criticité réalisées entre 2010 et 2017, le BRGM a pu évaluer la criticité de substances ou groupes de substances diverses (cuivre, lithium, cobalt, Terres Rares, molybdène, titane, etc.). L’un des outils phares de ces études est le diagramme de criticité qui permet de positionner les substances selon deux axes complémentaires : les risques sur les approvisionnements et l’importance économique.

Métaux critiques et stratégiques : le projet FAME distingué par l’IOM3

Le projet européen FAME, dont le BRGM est partenaire, a reçu la Médaille de l’Excellence de l’IOM3, un important organisme professionnel dans le secteur des matières premières.

Transition énergétique française : un rapport sur l’utilisation du sous-sol

Le BRGM a participé à un rapport de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies sur les stratégies d’utilisation des ressources du sous-sol pour la transition énergétique française.

Biolixiviation : une valorisation des minerais et des déchets

02.07.2018

Valoriser les déchets miniers et électroniques par l’action de bactéries pour extraire du cuivre, de l’or, du cobalt, du zinc ou encore du nickel : c’est ce que permet la biolixiviation. Le BRGM travaille à améliorer cette technique. © BRGM

Resources for future generations (RFG) 2018

Le BRGM participe à la 1ère conférence "Resources for future generations : energy - minerals - water - the earth" qui se tient du 16 au 20 juin 2018, à Vancouver au Canada.

Pages

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34