Risques littoraux et changement climatique

Le BRGM mène des actions de suivi et de prévention des risques au niveau du littoral, milieu fragile soumis notamment à l’érosion ou à la submersion.
20 novembre 2014
Couverture du dossier

Couverture du dossier. 

© BRGM 

Le littoral, un milieu fragile

L’évolution du littoral se décline selon des échelles de temps très variables qu’il revient au géologue de décrypter : 

  • les phénomènes catastrophiques comme les tempêtes, sur une période très courte, 
  • à l’échelle du siècle : l’action lente de la mer (érosion, sédimentation), l’impact des activités humaines, 
  • les effets du changement climatique à plus long terme, 
  • les mouvements telluriques comme la tectonique des plaques à l’échelle de la centaine de milliers voire de millions d’années. 

Le BRGM contribue à comprendre et prévoir l’évolution du littoral, en vue d’anticiper les risques. Ces risques sont principalement l’érosion et la submersion. 

Les côtes françaises à la loupe 

Le BRGM mène de nombreuses actions de suivi du trait de côte et est opérateur de plusieurs observatoires, notamment en Aquitaine, Vendée, Corse, Languedoc-Roussillon ou dans l’Outre-mer. 

Le changement climatique aggrave les risques 

On constate actuellement une accélération de l’augmentation du niveau de la mer due au changement climatique. Globalement, depuis 1870, ce niveau s’est élevé de 20 cm. Alors qu’il montait au XXe siècle au rythme de 1,7 mm par an, le niveau augmente désormais de 3,2 mm par an. Ainsi, à l’horizon 2100, les études prévoient une augmentation vraisemblablement comprise entre 50 cm et 1 m. 

Les conséquences de cette augmentation de niveau se feront sentir à la fois sur l’érosion des côtes et sur les risques de submersion des zones basses proches du rivage.

Enjeux des géosciences n°25