Les eaux souterraines en Aquitaine

Les outils de suivi et les projets scientifiques menés par le BRGM en Aquitaine permettent d’appuyer les décisions des acteurs du territoire.
3 novembre 2015
Couverture du dossier de presse

Couverture du dossier de presse. 

© BRGM 

Quel a été l’impact de la sécheresse cet été sur les eaux souterraines de la région ? Dans le contexte du changement climatique, comment mieux connaitre les ressources en eaux souterraines pour mieux les exploiter ? Les outils de suivi et les projets scientifiques menés par le BRGM en Aquitaine permettent d’apporter des réponses à ces questions hydrogéologiques et d’appuyer les décisions des acteurs du territoire. 

Impact météo et changement climatique 

En bref, l’année 2015 est globalement moins favorable que les deux précédentes pour les aquifères aquitains malgré une bonne recharge hivernale. La météorologie a un impact essentiellement sur les nappes superficielles, impact qui pourrait être amplifié à l’avenir par le changement climatique et conduire à un report de certains prélèvements vers les nappes profondes principalement exploitées pour l’eau potable. 

Certaines d’entre elles font l’objet d’une surveillance accrue dans le cadre du Schéma d’aménagement et de gestion des eaux "nappes profondes de Gironde", du fait de leur surexploitation locale ou régionale. Pour garantir leur pérennité sur le long terme, le BRGM, en lien avec ses partenaires techniques et financiers, mène des investigations de terrain et réalise des simulations numériques.

Les eaux souterraines en Aquitaine