Eau souterraine : nouvelle version du référentiel hydrogéologique BDLISA

La version 2 du référentiel hydrogéologique français BDLISA est disponible en ligne. Cet outil national permet de localiser les données relatives à l’eau souterraine.
31 mai 2018
Page d’accueil du site BDLISA

Page d’accueil du nouveau site internet dédié au référentiel BDLISA. 

© BRGM 

Le référentiel hydrogéologique BDLISA (Base de Données des LImites des Systèmes Aquifères) vise à mettre à disposition, sur l’ensemble du territoire métropolitain et de l’outre-mer, une cartographie des entités hydrogéologiques. Ces dernières années, le BRGM a pris une large part dans sa construction initiale puis dans sa consolidation. 

Un peu plus de 2 ans après la sortie de la version 1, la version 2 de ce référentiel vient d’être publiée. Elle s’accompagne de la sortie d’un site internet entièrement consacré à BDLISA. 

Plus de 600 modifications apportées sur le jeu de données 

Cette version 2 tient compte du retour d’expérience des utilisateurs, qui a donné lieu à plus de 600 modifications (dans les attributs et/ou la géométrie) sur le jeu de données par rapport à la précédente version. 

Des améliorations plus spécifiques ont également été menées et quelques nouveautés ont été apportées au jeu de données, parmi lesquelles la refonte de la couche thématique des zones karstiques, la création d’une nouvelle couche thématique sur les altérites meubles en domaine de socle, ou encore la cartographie des entités hydrogéologiques à Mayotte. 

Un nouveau site internet dédié au référentiel hydrogéologique BDLISA 

Autre nouveauté importante,  un site internet entièrement consacré au référentiel BDLISA  est désormais disponible en ligne. Il donne accès à un espace cartographique, permet de télécharger la BDLISA complète sous différents formats et à différentes échelles, ou encore de faire remonter des demandes de modifications du référentiel. 

Le BRGM très impliqué dans la construction du référentiel BDLISA 

Les travaux de BDLISA débutés en 2006 ont été assurés par le BRGM en étroite collaboration avec les agences et offices de l’eau, les services déconcentrés de l’Etat (DREAL, DRIEE pour l’Ile-de-France, DEAL pour les DROM), les collectivités territoriales, les organismes de recherche et les bureaux d’études. 

Le BRGM a été chargé de la construction du référentiel et de sa consolidation au niveau national, en application du schéma national des données sur l’eau (SNDE). Ce projet a bénéficié d’un soutien financier du ministère de la Transition écologique et solidaire, de l’Agence française pour la biodiversité, des agences de l’eau et du BRGM.