Le BRGM signe un accord avec le Laboratoire National Lawrence-Berkeley

Le BRGM a signé le 10 avril un accord avec le Laboratoire National Lawrence-Berkeley, laboratoire américain dépendant du Département de l'énergie et géré par l'université de Californie à Berkeley.
16 avril 2018
 Signature de l’accord entre le BRGM et le Laboratoire National Lawrence-Berkeley

Michèle Rousseau, présidente-directrice générale du BRGM, et Susan Hubbard, directrice des Sciences de la Terre et de l'Environnement, représentant Michael Witherell, directeur du Laboratoire national Lawrence-Berkeley, ont signé le 10 avril 2018 à Orléans un accord entre les deux organismes. 

© BRGM - Frédéric Moreira 

Le 10 avril 2018, le BRGM et le Laboratoire National Lawrence-Berkeley (LBNL) ont signé à Orléans un accord de collaboration scientifique visant à fixer le cadre de leur future collaboration dans le domaine des sciences de la Terre.  

De futures collaborations portant sur les ressources énergétiques et la protection de l'environnement 

L’accord porte en particulier sur plusieurs domaines d’intérêt commun dans les secteurs des ressources énergétiques et de la protection de l'environnement : 

  • la modélisation du transport réactif pour les géoressources et les questions environnementales, 
  • la modélisation géophysique pour la surveillance de l'environnement et les risques, 
  • la gestion de l'eau et la recharge des aquifères, 
  • la géothermie, 
  • la capture et le stockage du CO2
  • le big data appliqué aux données environnementales, 
  • la sismicité induite,
  • le stockage des déchets nucléaires. 
Eau de source

Cet accord vient formaliser et soutenir les efforts de longue date déployés par les deux organisations pour établir des partenariats sur des sujets d’intérêt commun. Il élargit considérablement ce qui a été un partenariat à long terme entre Berkeley Lab et le BRGM. Ce partenariat rassemble les forces complémentaires de nos deux institutions et représente une promesse importante pour un impact mondial élargi des sciences et de la technologie développées.

Susan Hubbard, Directrice des Sciences de la Terre et de l’Environnement du Laboratoire national Lawrence-Berkeley

La collaboration envisagée pourra passer par des visites mutuelles, l'échange d'informations accessibles au public, des échanges de chercheurs et d'experts, la formation et la planification d'éventuelles recherches conjointes futures ainsi que l’organisation de conférences et d’évènements scientifiques internationaux.

Eau de source

La collaboration entre les deux organismes «[...] est ancienne et de très haut niveau scientifique avec un laboratoire qui a développé des modèles très performants notamment en matière de simulation sur le comportement des fluides dans les formations géologiques. La collaboration nous permet de développer des modèles permettant de prédire le comportement à long terme de systèmes géologiques. Cela a des applications dans différents secteurs comme la géothermie, le stockage de CO2, ou encore de déchets radioactifs en formation géologiques. L’accord vise à élargir notre collaboration par une fertilisation croisée de nos expertises vers de nouveaux secteurs de la recherche comme les risques liés à la stabilité des sols ou encore la gestion des données environnementales. 

Philippe Freyssinet, Directeur de la Stratégie, de la Recherche et de la Communication au BRGM