Captage de CO2 : le BRGM s’équipe d’un nouveau prototype

La halle pilote expérimentale du BRGM, située à Orléans, est désormais dotée d’un nouvel équipement dédié au captage de CO2 par voie aqueuse : le prototype Pi-CO2. 
21 juin 2018
 Inauguration du prototype Pi-CO2

Vue d'ensemble lors de l'inauguration du prototype Pi-CO2, le 20 mars 2018, à la halle pilote expérimentale du BRGM. 

© BRGM - Cyril Boucley 

Prototype Pi-CO2

Le prototype Pi-CO2 dans la halle pilote expérimentale du BRGM. 

© BRGM - Cyril Boucley 

Le prototype Pi-CO2, installé dans la halle pilote expérimentale du BRGM à Orléans, constitue une technologie innovante de captage du CO2

Conçu en collaboration avec deux partenaires américains, PI-innovation et The Tech Toybox, ce prototype, constitué d’une colonne instrumentée à 3 étages d’une hauteur totale de 8,5 m, permet de faire circuler à contre-courant eau et gaz en vue de maximiser l’efficacité de la dissolution du CO2 contenu dans la phase gazeuse.  

Des débouchés prometteurs sur les plans environnemental et économique 

Les équipes du BRGM travaillent actuellement à des expérimentations sur ce nouveau matériel. Une fois ce système de captage validé, les performances attendues seront particulièrement intéressantes : Pi-CO2 permettra de capturer le dioxyde de carbone par simple dissolution dans l’eau (saumure) sans additif ni production de résidus de produits chimiques. 

Les estimations économiques qui ont été réalisées offrent de très bonnes perspectives en terme de coût de la tonne de CO2 captée, inférieur d’environ 50% à celui de la technologie leader du marché (amines). 

Des perspectives pour le projet CO2-DISSOLVED 

Cette technologie est en phase avec l’approche CO2-DISSOLVED qui propose de coupler le captage/stockage de CO2 dissous et la géothermie. Le concept CO2-DISSOLVED, initié et porté par le BRGM depuis plus de 6 ans, a donné lieu à deux projets successifs cofinancés par l’ANR et le GIS Geodenergies. 

A terme, Pi-CO2 pourrait être la technologie de captage intégrée dans une installation CO2-DISSOLVED, permettant ainsi de proposer aux industriels émetteurs de CO2 une solution "clé en mains". Cette technologie permettrait de réduire leurs émissions en les stockant localement dans un aquifère profond tout en produisant de l’énergie géothermique.