banner-ombre-top
banner-ombre-left
La cascade de Glandieu avec son allure caractéristique, dite en queue de cheval, est constituée de 2 chutes successives totalisant une soixantaine de mètres (Glandieu, Ain, 2007). © BRGM - François Michel

Situation des nappes d'eau souterraine au 1er mai 2015

18.05.2015
La grande majorité des nappes phréatiques (79%) affiche un niveau normal à supérieur à la normale. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, une recharge hivernale moyenne sur la période septembre 2014 à avril 2015.

Le niveau des nappes au 1er mai 2015 est hétérogène d’une région à l’autre.

La grande majorité des réservoirs (79%) affiche un niveau normal à supérieur à la normale. La situation traduit, sur la plus grande partie du territoire, une recharge hivernale moyenne sur la période septembre 2014 à avril 2015. La recharge n’est excédentaire que sur une partie du sud-est. Pour quelques secteurs la situation est plus favorable (niveau supérieur à la normale) notamment sur la vallée du Rhône, sur le bassin Artois-Picardie, sur la Vendée, sur quelques nappes amont pyrénéennes et sur la Corse.

Carte de France de la situation des nappes phréatiques au 1er mai 2015

La carte de France de l'état des nappes d'eau au 1er mai 2015

Tendance d’évolution du niveau des nappes

La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit, au cours de ce printemps, la période de bascule entre période hivernale et estivale. Le nombre de points en hausse (16%) a fortement diminué fin avril. Le nombre de points qui affichent une tendance à la baisse (43%) a augmenté. Le nombre de points stables (40%) a également augmenté de façon conséquente. Cette situation de bascule entre la hausse des niveaux (recharge hivernale) et une future baisse généralisée des niveaux (période estivale) est habituelle pour cette période de l'année.

La situation des nappes au 1er mai traduit clairement la fin de la période de recharge hivernale. La recharge de l’hiver 2015 aura été moins marquée qu'en 2014 mais réelle. La stabilisation des niveaux puis le passage progressif vers une baisse plus généralisée de ceux-ci devrait se confirmer au cours des prochains mois.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter la note d'information sur l'état des nappes d’eau souterraine

Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er mai 2015

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34